AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité sur Dirty Laundry
Votez pour nous ici, et maintenant
à tous les deux heures merciiii (=
Bravo à nos trois nouveaux modérateurs
Elliott Peterson, Charlie Walker & Alyson Nolans
Inscrivez-vous au topic de groupe dès maintenant.
Et venez accueillir le nouveau voisin, très mystérieux....

Partagez | 
 

 Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Azriel E. Lyndon

J'ai : 22 ans. Secrets : 67
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 30/09/1995
Déménagement : 02/11/2012
Âge : 17 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Lycéen
Adresse : 1955 Apple Blossom Street
Avatar : Adam Gallagher




MessageSujet: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Dim 04 Nov 2012, 3:49 pm

Sometimes love's intoxicating.
« Josh, si tu me lâches pas, je te fous à l’eau.
- Essaye toujours !
»
Le premier se leva, se retourna vers son ami et sans rien dire, il le souleva. Le garçon était lourd, mais Azriel étant musclé, il pouvait supporter son poids pendant quelques instants. Joshua poussa quelques cris dignes d’une fillette de neuf ans, suppliant le garçon de le lâcher, s’excusant d’être aussi chiant et jurant qu’il ne recommencerait plus. Le reposant par terre, Josh fut accueilli par des rires et des moqueries de ses autres amis. Le jeune Lyndon était assis avec ses amis sur la jetée, au port de Fairview. Ils se retrouvaient souvent ici après les cours, quand Azriel n’avait pas entraînement de crosse. Il faisait encore bon, ce qui était plutôt bien, le groupe pourrait rester plus longtemps ici.

Il n’y avait presque personne ici, tout le monde étant au lac ou sur la plage, c’était assez calme. Les amis d’Azriel fumaient, buvaient, le parfait stéréotype des jeunes américains. Le jeune homme ne faisait rien de cela : il ne fumait pas pour le sport et ne buvait pas en dehors des soirées. Il avait l’air d’être le plus responsable de tous, ce qui n’était pas forcément la vérité. Aujourd’hui, il était plutôt calme et regardait l’eau qui s’étendait à perte de vue. Enfin, c’était avant que Joshua ne le provoque. Tous les deux adoraient se disputer, c’était un petit jeu entre eux et leurs amis ne se formalisaient plus de toutes leurs bagarres. C’était souvent Azriel qui gagnait, étant plus résistant que son ami. De son groupe, il était le seul à être un vrai ami. Même s’ils se chamaillaient, il était plus proche de lui que les autres. C’était un des effets de la popularité du jeune homme. Mais il ne s’en plaignait pas, Azriel était heureux comme ça.

Se retournant pour regarder l’autre côté du port, Lyndon vit quelque chose qui l’interpella. Des cheveux roses. Souriant instinctivement, il reconnut Elliott, la fille qui le rendait totalement fou. Bien entendu, il ne pouvait pas lui adresser la parole, personne ne savait que les deux se fréquentaient. Ils étaient tellement différents que cela aurait choqué tout le monde. Et pourtant, Azriel appréciait vraiment Elliott, et maintenant c’était même beaucoup plus que de l’affection. Mais ça, il ne l’avouerait à personne. Se résignant à l’ignorer, il se retourna vivement vers ses amis. C’était sans compter Lily, une fille assez drôle mais surtout très moqueuse, qui remarqua les gestes du garçon. Observant la jeune fille, elle éclata de rire et lança :

« Bah, qu’est-ce qu’elle est laide celle là ! »

Bien sûr, tout le monde l’avait entendue. Elle avait fait ça exprès. Il vit Elliott se retourner, le regarder. Azriel se mordit la lèvre et s’entendit rire en écho avec tous les autres. Il ne voulait pas se moquer, il ne voulait pas lui faire de mal. Il faisait ça pour garder la face devant ses amis, il succombait à l’effet de groupe. Il regretta tout de suite ce qu’il avait fait en regardant son amie. Lyndon avait envie de se lever, de courir vers elle et de s’excuser, mais il ne fit rien. Il était entouré, il était populaire, il ne pouvait pas.

CODE TOXIC GLAM




    First, you think the worst is a broken heart, but what's gonna kill you is the second part, and the third is when your world splits down the middle. Fourth, you're gonna think that you fixed yourself, fifth, you see them out with someone else, and the sixth is when you admit you may have fucked up a little.

    SIX DEGREES OF SEPARATION.


Dernière édition par Azriel E. Lyndon le Lun 05 Nov 2012, 10:13 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Elliott J. Peterson

J'ai : 21 ans. Secrets : 516
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 21/07/1996
Déménagement : 03/11/2012
Âge : 18 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Étudiante en design
Adresse : 2014, Gardenia Street
Avatar : Charlotte Free






MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Dim 04 Nov 2012, 4:54 pm

Azriel Ҩ Elliott
« Sometimes love's intoxicating. »


Elliott partait se préparer tranquillement, ronchonnant de devoir finalement se lever quand même. Elle n'avait normalement pas cours de la journée, mais aujourd'hui n'était pas un jour fait comme les autres. Effectivement, elle avait cours de dix-sept à dix-neuf heures. Si elle pouvait avoir en face son professeur, elle lui décrocherait la mâchoire avec un crochet. Cependant, ce n'était que dans ses rêves, car elle n'avait pas la force mais également le courage. Il était donc quatorze heures et la jolie tête rose préférerait être encore dans son lit. Malheureusement elle s'était promise de suivre la plupart de ses cours cette année, donc celui-ci n'échappait pas à la règle. La jeune Peterson se lavait et s'habillait. Elle avait choisie de mettre un long et grand tee-shirt noir avec un loup, accompagné de collants et des vans roses. Ensuite prise d'un courage immense, elle se séchait les cheveux et essayait de se faire jolie. Elle pensait à Azriel, ça faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vus. Si elle avait le temps et l'envie, après son cours elle l'appellerait. C'était toujours compliqué pour se voir, se cacher, faire attention de ne pas être remarqué, ça commençait à fatiguer la jeune femme. Sur ces pensées, elle s'emparait d'un geste vif de son sac, puis de sa veste kaki avant de partir vers l'université. Elliott était en avance alors elle décidait de partir à pied, de toute manière elle n'avait pas envie de conduire. L'école d'art et de design se trouvait à proximité du port, ce qui était environ à une vingtaine de minutes de chez elle. Elliott accompagnait ses pas de son iPod, ce qui lui évitait de se concentrer sur les habitants qui la regardaient de travers ou la critiquaient. Cependant, la batterie lâcha au bout de quelques minutes. N'ayant plus aucun moyen pour se divertir, la jolie tête rose regardait autour d'elle. C'était au niveau du port, cet endroit était vraiment magnifique, elle adorait y venir car il n'était pas vraiment fréquenté. Mais comme aujourd'hui n'était pas fait comme un autre jour, elle entendit une fille avec une voix stupide crier.

« Bah, qu'est-ce qu'elle est laide celle là ! »

D'habitude Elliott ne se retourne pas dans ces cas-là, mais bien trop curieuse de savoir le visage de cette jeune fille, elle le fit. Son regard tomba directement sur Azriel, en même temps il était au milieu de tous, ça ne changerait donc jamais. Au début, il semblait hésitant, mais la jeune Peterson pouvait le voir suivre les rires. Que se passait-il dans le corps de la jeune femme en ce moment même ? Une très grande humiliation, pour la première fois de sa vie, elle avait honte d'elle. A travers Azriel, à travers ces rires et ceux de ses amis. Mais la tête rose ne perdait jamais la face, elle se reprit assez vite et fit un très grand sourire à tout le groupe. D'ailleurs ils semblaient choqués, plus ou moins. Après ça, Elliott levait bien haut ses deux poings, puis elle le fit deux magnifique doigts d'honneurs. Cette action avait sûrement choqué le beau brun mais pas ses amis qui riaient de plus bel. Sur son geste, elle se pressait de se retourner et de marcher pour rejoindre son cours qui commençait dans un quart d'heure. Enfouissant ses mains dans ses poches, la jeune femme repensait à Azriel. Elle savait bien qu'il devait agir normalement, elle n'était pas stupide mais c'était bien trop difficile à supporter. Rester éloigner de lui, ne pas pouvoir le toucher, même l'embrasser. Ils n'étaient pas en couple non, mais parfois ça leurs arrivées. La tête rose était follement amoureuse de ce garçon, et ça lui faisait tellement peur qu'elle ne voulait pas l'avouer, à elle-même mais également à Azriel. D'ailleurs à ce moment même elle voulait faire marcher arrière et courir le rejoindre, se faire serrer dans ses bras. Mais c'était impossible, ça le serait toujours. A penser tout ça, Elliott Jude Peterson se rendait malade. Le coeur retournait et la tête embrumée, elle se préparait à supporter une heure et demie de cours. Elle savait également qu'après, elle ne verrait pas la personne qui compte le plus au monde à ses yeux.
fiche par century sex.


J'écris en crismon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Azriel E. Lyndon

J'ai : 22 ans. Secrets : 67
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 30/09/1995
Déménagement : 02/11/2012
Âge : 17 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Lycéen
Adresse : 1955 Apple Blossom Street
Avatar : Adam Gallagher




MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Lun 05 Nov 2012, 7:23 pm

Sometimes love's intoxicating.

Même si Elliott faisait semblant de ne pas être atteinte par toutes ces moqueries, Azriel savait bien qu’elle en souffrait. Il ne se doutait pas combien le fait qu’il y participe l’attristait encore plus. Pour l’instant, il n’avait qu’une seule envie, c’était de courir la rattraper et lui dire que tous ses potes n’étaient que des cons. Enfin pas Josh, lui était en train de défendre la fille qu’il aimait. Personne ne l’écoutait, et Azriel lui-même restait silencieux. Le garçon ne savait plus trop quoi faire, déconcerté par son propre comportement. Ainsi, il subissait l’effet de groupe et se préoccupait autant de ce que les gens pensaient de lui ? Azriel pensait ne pas être de ce genre là et croyait justement qu’il était celui qui dirigeait les gens, à qui on se référait pour savoir quoi penser. C’était vrai dans le cercle restreint du lycée, considéré comme le garçon parfait, tout le monde suivait son exemple. Mais finalement en dehors de ça, les règles de la société l’emportaient sur lui et il ne pouvait y échapper.

Se torturant l’esprit pour savoir quoi faire, il laissa ses amis cracher leur venin sur Elliott. Si seulement ils savaient que c’était de cette fille différente qu’il était tombé amoureux, ils le regarderaient de travers, peut-être qu’il y perdrait même en popularité. De toute façon, sa relation avec la jeune femme était secrète et trop compliquée. Ils n’étaient pas ensemble, tout du moins pas à sa connaissance, mais Azriel l’aimait, ça il en était sûr. L’arrachant à ses pensées, Josh le regarda d’un air inquiet en lui demandant ce qui n’allait pas. Haussant les épaules, il ne répondit pas, trop préoccupé. Son comportement inquiétait le groupe, mais il n’en avait que faire. Se levant précipitamment, il leur dit :

« Désolé les potes, je dois rentrer chez moi, on se revoit demain ?
- Hein ? Mais il est même pas encore dix-sept heure !
- Affaire de familles… Allez, salut.
»

Sans un mot de plus, le garçon s’en alla. Il entendit les autres marmonner qu’il avait un comportement bizarre, que cela cachait des choses, mais là encore il s’en foutait totalement. Azriel ne comptait pas rentrer chez lui, bien entendu. Il suivit les traces de la fille aux cheveux roses quelques minutes avant lui, pour la retrouver et s’excuser. Attendant d’être hors de la vue du groupe, il se mit à courir et en voyant la silhouette de son amie, il cria :

« Elliott ! »

Ce qui eut pour effet de la faire se retourner. Instantanément, il eut envie de sourire, un réflexe dès qu’il la voyait. Mais au lieu de ça, il s’approcha d’elle et se mordit la lèvre, cherchant les mots pour s’excuser. L’adolescent n’avait jamais fait ça de sa vie et ne savait pas quoi dire. Il se retrouvait là comme un con devant la fille de ses rêves. La regardant dans les yeux, il lâcha un petit :

« Je suis désolé pour tout à l’heure… Vraiment… Excuse-moi. J’suis trop con. »

Azriel avait baissé les yeux, comme un enfant pris sur le fait en train de faire des bêtises. C’était un peu ça, il savait qu’il avait blessé Elliott et s’en voulait tellement, le garçon ne pensait pas qu’un tel remord pouvait exister.Il espérait juste qu’elle lui pardonnerait et voudrait bien passer le reste de l’après-midi avec lui. Le jeune homme aimait tellement être avec elle que tout ça lui paraissait étrange, n’ayant jamais ressenti ça auparavant. Avec Elliott, il était tout simplement heureux, et ça lui suffisait, il ne voulait de rien d’autre. Enfin, il fallait encore qu’elle accepte ses excuses pour le moment.


CODE TOXIC GLAM




    First, you think the worst is a broken heart, but what's gonna kill you is the second part, and the third is when your world splits down the middle. Fourth, you're gonna think that you fixed yourself, fifth, you see them out with someone else, and the sixth is when you admit you may have fucked up a little.

    SIX DEGREES OF SEPARATION.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Elliott J. Peterson

J'ai : 21 ans. Secrets : 516
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 21/07/1996
Déménagement : 03/11/2012
Âge : 18 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Étudiante en design
Adresse : 2014, Gardenia Street
Avatar : Charlotte Free






MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Lun 05 Nov 2012, 9:14 pm

Azriel Ҩ Elliott
« Sometimes love's intoxicating. »


La petite tête rose s'éloignait un peu plus à chaque pas de la personne qu'elle aimait, entendant encore des rires lointains. Que pensait-il réellement d'elle ? Après tout, elle pouvait douter de sa sincérité. Certes, ils se voyaient secrètement, faisaient des efforts l'un l'autre pour pouvoir passer du temps ensemble, mais qu'est-ce que ça voulait dire ? Qu'est-ce qu'ils voulaient dire ? Ils n'étaient même pas en couple, pourtant Elliott avait envie de le voir à chaque minute, le toucher à chaque instant, l'embrasser à ne plus respirer. Et c'était ces sentiments qui la rendaient malade, malade d'amour et de secret. Jamais la jeune Peterson ne l'avouerait, c'était une trop grande faiblesse pour elle. Quitte à perdre Azriel, c'était un effort bien trop dur pour elle depuis la mort de sa soeur. La petite tête rose pensait, encore et toujours, voir plus que d'habitude. Des questions sans réponse, des sentiments cachets, un manque incontrôlé. Cependant, Elliott fut interrompit dans sa réflexion profonde, par une voix. Ce son si doux, rassurant et fort à la fois qu'elle ne connaissait que trop bien. Elle se retournait sans attendre pour voir le beau visage d'Azriel avançait vers elle, il courait dans sa direction. En voyant cette action, elle ne pouvait s'empêcher de sourire. Le beau brun s'avançait maintenant plus lentement avant de se poser devant elle, il était en train de se mordre la lèvre et de la regarder dans les yeux. La tête rose ne répondait plus d'elle-même, bien trop curieuse de voir ce qu'il allait faire. Elle n'était pas surprise d'entendre des excuses, ce qui la toucha énormément. L'amour rend niais, et Elliott détestait ça plus que tout. Malgré tout elle était attendrie quand même par le jeune homme qu'elle avait en face d'elle, celui-ci baissait les yeux sûrement gêné de la situation. Ne voulant pas le laisser sans réponse, elle bougea un pied, puis un autre pour se rapprocher un peu plus de lui. Alors qu'elle n'était qu'à quelques centimètres de lui, elle se blottit dans ses bras. Elliott adorait cet endroit, protecteur et rassurant. En temps normal, les deux jeunes étaient bien trop gênés par la proximité, étant donné qu'elle avait été franchie quelques fois. Mais la petite tête rose en avait besoin, même si son cerveau lui hurlait de partir et de l'envoyer balader. C'était ça, puis après c'était quoi.. Des humiliations verbales de sa part, des gestes moqueurs ? Elle n'en avait aucune idée, mais elle préférait profiter de l'instant présent. Encore dans les bras d'Azriel qui était d'une chaleur étonnante, elle lui dit:

« Je comprends, ce n'est pas grave... J'avais envie de te voir en plus, grâce à ça tu es là. »

Puis elle se détachait lentement en baissant les yeux, le feu lui montait un peu aux joues. « Espèce de fille stupide » pensa la jeune femme, se rendant compte de la sincérité de ses paroles. Mais après tout, c'était totalement vrai. Il était là, à ses côtés. Certes ce n'était pas comme elle l'espérait, car ils étaient encore caché mais c'était mieux que rien. Et en cet instant, Elliott Jude Peterson croyait en lui.
fiche par century sex.


J'écris en crismon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Azriel E. Lyndon

J'ai : 22 ans. Secrets : 67
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 30/09/1995
Déménagement : 02/11/2012
Âge : 17 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Lycéen
Adresse : 1955 Apple Blossom Street
Avatar : Adam Gallagher




MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Sam 10 Nov 2012, 8:17 pm

Sometimes love's intoxicating.

Pendant quelques instants, le garçon avait été anxieux. Anxieux car la fille qui le rendait complètement fou aurait pu ne pas lui pardonner ce qu’il avait fait quelques minutes avant, ce qui l’aurait complètement brisé. Si seulement Elliott savait l’influence et le pouvoir qu’elle avait sur Azriel, c’était quelque chose d’effrayant à imaginer, l’adolescent lui-même ne pensait pas que quelque chose d’aussi important puisse exister. L’amour ? Oui sûrement. Mais il n’y connaissait rien à tout ça, alors il évitait de donner des noms à tous les sentiments qui naissaient dans son être et préférait les vivre. Sage décision pour un jeune imbécile. Puis quand la fille aux cheveux roses se serra contre le garçon, il sut qu’elle ne lui en voulait plus. Un peu surpris de ce geste au départ, Azriel reprit vite ses esprits et plaça ses bras autour du corps mince d’Elliott et la serra. Qu’importais le fait que tout le monde les vois, ce moment était indiscutablement le meilleur de la journée. Pour une fois qu’il n’était pas gêné par leur proximité, il fallait en profiter. Ils auraient pu s’embrasser aussi, se dire qu’ils s’aimaient, prendre la main l’un de l’autre, faire comme un couple normal, mais c’était bien trop de responsabilités ainsi que de fierté à mettre en jeu, donc à risquer de perdre. Balayant toutes ces pensées de sa tête, il fixa la fille en rose.

« Non mais franchement… Je te jure que la prochaine fois qu’ils refont ça, je te rejoins et on s’enfuit, dit-il en souriant. Moi aussi j’avais envie de te voir, mais ça aurait été mieux dans un autre contexte… »

Azriel avait ce sourire idiot collé au visage. Selon sa sœur, c’était comme ça quand on était heureux. Il avait été heureux avant, mais n’avait jamais eu de sourire stupide comme ça, c’était bien la preuve que cette fille le rendait complètement fou. Ce qui n’était pas pour le déplaire. Puis la gêne reprit sa place et tous les deux se détachèrent. C’est là que l’adolescent se rendit compte que malgré tout, il y avait comme un mur invisible entre eux, quelque chose qu’aucun d’entre eux n’arrivait à franchir. Toujours une histoire de fierté, sûrement, maintenant que tout était en ordre, ils ne pouvaient plus se permettre de pareilles familiarités. Azriel aurait foutu des baffes à son orgueil, s’il le pouvait. Malgré ça, il savait qu’il était pardonné, et comptait bien ne plus refaire les mêmes erreurs. Le garçon avait Elliott à ses côtés, et c’était déjà une grande chance, pour quelqu’un comme lui.
Revenant à des considérations plus terre-à-terre, il regarda la fille aux cheveux roses et lui demanda.

« D’ailleurs, qu’est-ce que tu faisais ici ? »

Il espérait bien entendu qu’elle n’ait rien de prévu et que tous les deux puissent passer du temps ensemble. Ça, il ne s’en lasserait jamais, Azriel en était sûr. Se mordillant toujours la lèvre, l’adolescent attendit la réponse d’Elliott. La journée était belle, il n’était pas encore dix-sept heure, ils auraient peut-être le temps de rester à deux, à discuter et rire, comme ils en avaient l’habitude. Ses parents ne s’inquièteraient pas de son absence, étant habitués à le voir revenir souvent dans la soirée. De toute façon, qu’importait tout ça, il y avait Elliott, et c’était tout ce qui comptait.



CODE TOXIC GLAM




    First, you think the worst is a broken heart, but what's gonna kill you is the second part, and the third is when your world splits down the middle. Fourth, you're gonna think that you fixed yourself, fifth, you see them out with someone else, and the sixth is when you admit you may have fucked up a little.

    SIX DEGREES OF SEPARATION.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Elliott J. Peterson

J'ai : 21 ans. Secrets : 516
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 21/07/1996
Déménagement : 03/11/2012
Âge : 18 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Étudiante en design
Adresse : 2014, Gardenia Street
Avatar : Charlotte Free






MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Sam 17 Nov 2012, 12:53 pm

Azriel Ҩ Elliott
« Sometimes love's intoxicating. »


Alors que son corps de détachait d'Azriel, elle n'avait qu'une seule envie : y retourner. Mais voyant que la gêne était revenue plus vite que prévue, Elliott répondit au garçon qu'elle aimait tout en souriant faiblement.

« Comme si on pouvait s'enfuir Azriel.., puis elle reprit en faisant un de ses sourires que seul le jeune Lyndon lui provoquait, l'important c'est que tu sois là, tu crois pas ? »

Elle continuait toujours de sourire mais son esprit était partie ailleurs. Azriel, elle, s'enfuir. Cette idée était bien plus qu’alléchante, ils n'auraient plus aucun problème pour se voir. Mais c'était impossible, et à cette pensée la petite tête rose laissait échapper un profond soupire. Tout était compliqué, maintenant et pour toujours. C'était trop risqué, trop incorrecte aux yeux du reste du monde. Azriel en souffrirait, sa popularité, ses amis, sa famille... Même si parfois Elliott était prise d'un égoïsme profond en voulant arrêter de se cacher. Mais ce n'était pas possible, alors elle se résignait pour se renfermant un peu plus. Et si le seul moyen pour ne plus souffrir de cette situation était de tout abandonner ? Certes au début ça serait difficile, mais finalement ça serait peut-être une solution envisageable. Il retournerait à sa vie d'adolescent, paisible sans aucun problème, toujours autant de popularité et plus de secrets. Finalement, c'était sûrement ce qu'il y avait de mieux à faire. Oui, Elliott était en train de penser à tout ça, ce qui la surprenait elle-même. Mais son côté égoïste refaisait surface à l'entente de ce doux ténor qu'elle aimait tant. Non, cette solution n'était pas du tout la meilleure pour elle car sans lui, la jeune femme n'aurait plus aucune raison de se battre pour la vie. Parce que plus le temps avançait, plus son envie de se lever le matin était pour revoir son sourire. Willow, sa sœur perdue à jamais, c'était sa raison de repartir dans l'enfer de la solitude et de l'abandon de soi. L'amour était plus fort que ça, pour le moment. Puis après quelques secondes sans donner réponses à l'homme qui se tenait en face d'elle, la petite tête rose se reprit. Avant de lui expliquer sa raison sur le port, elle regardait son sac. Maintenant qu'il était en face d'elle, elle n'avait vraiment plus du tout envie de se manger deux heures de cours.

« Je.. mh. »

Elle regardait encore une fois son sac, elle hésitait. Son cours commençait dans une dizaine de minutes, elle devait donc se décider et maintenant. Et alors que l'hésitation planait sur elle, en croisant le regarde du beau brun en face d'elle, le doute était parti.

« Je me promenais, j'aime bien cet endroit ! Et toi, tu t'amusais avec tes amis ? »

Elle le regardait et lui souriait, en l'observant encore une fois elle ne pouvait qu'affirmer encore une fois qu'il était magnifique. Elle s'imaginait parfois en couple avec le beau Azriel, c'était étrange et quand il y pensait elle se serait bien donné quelques gifles. Leur relation, s'il y en avait une -ce qui n'était probablement pas le cas- était bien trop compliqué. Puis elle se demandait bien ce qu'ils allaient faire, et il ne fallait pas risquer de croiser ses amis. Alors elle le questionna en relevant sa tête vers lui.

« Az, dis-moi, tu veux faire quoi ? »

A la fin de sa phrase, elle plongeait son regard dans les yeux de l'homme qui était en face d'elle. Elle aimait s'y perdre, s'oublier et rêver. Parce que Azriel n'était finalement qu'un rêve, qui s'arrêterait tôt ou tard.
fiche par century sex.


J'écris en crismon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

complex

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Azriel E. Lyndon

J'ai : 22 ans. Secrets : 67
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 30/09/1995
Déménagement : 02/11/2012
Âge : 17 ans
État civil : Compliqué
Emploi : Lycéen
Adresse : 1955 Apple Blossom Street
Avatar : Adam Gallagher




MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL Lun 14 Jan 2013, 4:31 pm

Sometimes love's intoxicating.

L'important était qu'il soit là... Oui, la fille aux cheveux roses en face de lui avait tout à fait raison, mais avouer qu'il n'était absolument pas libre de faire ce qu'il désirait frustrait Azriel au plus haut point. Il hocha donc la tête, cachant ce désespoir qui le tenaillait à chaque fois qu'il pensait à sa situation. Il était adolescent, avait tout pour lui, mais devait toujours faire attention à tous ses faits et gestes pour garder cette fragile suprématie. La vie était parfois injuste. Le jeune Lyndon était sûr que sa famille accepterait Elliott, elle qui aux yeux du garçon était si parfaite. Comment ne pas aimer cette fille, si différente, fragile et forte à la fois ? Même si la Peterson ne montrait pas tellement ce qu'elle ressentait, Azriel pouvait deviner que son passé n'avait pas été facile. A force d'être ensemble et de l'observer en silence, le garçon avait fini par déchiffrer le visage imperméable de toute émotion de la fille qu'il aimait, ce dont il était plutôt fier. En l'entendant répondre à sa question, son visage s'illumina naturellement et il la regarda dans les yeux, en souriant.

« Oui ! Mais ils commençaient à devenir chiants... Et puis je préfère rester avec toi. »

Un sourire charmeur flottait sur son visage, plutôt comme un réflexe que pour la volonté de vraiment séduire la jeune adulte en face de lui. Réfléchissant quelques secondes à ce qu'il pouvait lui proposer, et ne trouvant rien de vraiment original, il haussa les épaules, conservant toujours son sourire, et lui prit sa main. Il hésitait toujours à faire ça, de peur de laisser transparaître ce qu'il ressentait réellement, mais à ce moment, ce geste lui avait paru tout à fait naturel. Il ne regrettait pas, la petite main d'Elliott s'accordait parfaitement avec la sienne, beaucoup plus rude à cause de ses entraînements. Délicatement, il enlaça leurs doigts, comme si tout ça était la suite logique des évènements.

« Viens, on va se balader sur le port. Les autres seront partis, j'en suis sûr, et j'aime tellement cet endroit... »

C'était presque une supplication, et Azriel savait qu'Elliott ne pourrait pas y résister. De plus, il était absolument certain que sa bande d'amis étaient partis, sûrement dans un bar. Ils étaient plutôt du genre à toujours vouloir s'amuser et rester assis sur le port ne comportait plus vraiment d'intérêt quand Lyndon n'était pas avec eux. Regardant la petite tête rose dans les yeux, il attendit sa réponse, les yeux pétillants de joie.

CODE TOXIC GLAM




    First, you think the worst is a broken heart, but what's gonna kill you is the second part, and the third is when your world splits down the middle. Fourth, you're gonna think that you fixed yourself, fifth, you see them out with someone else, and the sixth is when you admit you may have fucked up a little.

    SIX DEGREES OF SEPARATION.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes love's intoxicating. ▬ ELLIOTT & AZRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Laundry :: Visite de Fairview :: Parce qu'on en a besoin ... :: Port, lac & plage-