AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité sur Dirty Laundry
Votez pour nous ici, et maintenant
à tous les deux heures merciiii (=
Bravo à nos trois nouveaux modérateurs
Elliott Peterson, Charlie Walker & Alyson Nolans
Inscrivez-vous au topic de groupe dès maintenant.
Et venez accueillir le nouveau voisin, très mystérieux....

Partagez | 
 

 I can help you [Tate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: I can help you [Tate] Mer 16 Jan 2013, 5:34 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

L’hôpital un lieu que la belle Charlie connaissait, malheureusement, par cœur. En effet, elle était amenée à y retourner souvent à cause de ses bêtises qu’elle pensait toujours si innocentes. La femme s’ouvrait régulièrement la peau et cela pas avec douceur. Le sang la fascinait. La sensation de divaguer aussi. Une folie devait y être pour … Charlie ne grandissait pas tant dans sa tête à cause des traumatismes passés. C’était sûrement cela qui l’amenait à penser à un jeu. La blondinette se droguait souvent, une vraie addiction. De plus, elle aimait se mettre en danger alors elle revenait régulièrement dans cet endroit. Le personnel la connaissait. Certains l’adorait même, la pensant comme un petite sœur qu’on devait protéger. Avec le temps, elle s’était fait un petit réseau là bas. D’autres la trouvait juste folle et affreuse comme personne mais la jolie n’en avait que faire. Elle n’avait pas que des amis dans le personnel, elle avait aussi des patients pour compagnie. Le plus exemplaire des patients/connaissances était Tate. Un gars que la droguée aimait voir : un vraie coup de cœur. Ils se croisaient souvent. L’homme oubliait la plupart du temps qui elle était mais jamais elle ne perdait patience à tout répéter. Il la touchait fortement, humainement. A deux, ils entamaient des conversations plutôt personnelles. Ça faisait tant de bien de parler. Charlie se confiait même. Il devait la prendre pour taré. Elle adorait le voir mais parfois elle se disait qu'elle ne préférait pas car l'apercevoir en ces lieux voulait dire qu'il avait toujours de graves soucis ... Walker était prête à l'aider à n'importe quel prix. Il méritait qu'on lui porte autant d'attention.
En parlant du loup, la jeune femme le vit dans les couloirs. Il avait l'air préoccupé. Charlie lui cacha les yeux. La blonde le laissait deviner. Elle prit une bien drôle de voix.


- Qui suis-je ?

© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Jeu 17 Jan 2013, 2:42 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


Ce couloir. Ce long et blanc couloir. Vide. Pas âme qui vive dans cet endroit de l'hôpital, comme si personne n'osait s'aventurer jusqu'ici. A croire que c'était l'aile psychiatrique, un quartier sous haute surveillance, alors qu'il n'en était rien. C'était donc le vide sidéral, tout comme ce qu'il ressentait alors qu'il contemplait le mur se situant juste en face de lui. Vide, inutile, comme cet espace qui ne signifiait rien pour lui. Pas la moindre trace d'un quelconque souvenir. Il ne se rappelait pas être venu en ces lieux la semaine passée. Pourtant la femme – sa femme – qui l'avait accompagné – avant de le laisser seul en compagnie de son désarroi lui avait expliqué que ce n'était absolument pas la première fois qu'il venait ici. Un bras appuyé contre le mur blanc, tournant le dos à un bout du vaste couloir, Tate était perdu au beau milieu des méandres de son esprit. Qui était-il au juste ? Que faisait-il réellement ici ? Qu'était-il censé penser après l'heure qu'il avait passé en compagnie de ce médecin à sonder la surface sombre de sa mémoire ? Des progrès. Lui pensait qu'il n'y en avait aucun, puisqu'il n'arrivait même pas à se souvenir de ce qu'il avait mangé ou fait l'avant veille. Le médecin en question lui avait demandé d'attendre le retour de sa femme, qui était censé arriver depuis 20 minutes déjà. Abandonné, désespéré, Tate pensa à l'éventualité de se frapper la tête contre le mur assez fort pour provoquer un traumatisme crânien. Trop absorbé dans ses sombres pensées, à tenter de déterminer par quel angle et avec quelle force exacte il aurait le plus de chances de faire le maximum de dégâts, il n'entendit pas les pas résonnant soudainement sur le sol plastifié de l'hôpital. Des mains froides se posèrent devant ses yeux. Un parfum fleuri lui chatouilla les narines. Semi-ténèbres, tandis qu'une voix s'élevait dans les airs, le laissant en proie à de nouvelles interrogations. « Euh... je ne sais pas ! » prononça-t-il à mi-mots, de peur de blesser la personne, mais surtout en ayant peur lui-même de ce qu'il allait découvrir. « Ce n'est pas Rebecca ? » Question idiote, puisqu'il ne reconnaissait absolument pas la voix de celle qui l'avait accompagné avant de le délaisser lâchement. Le trentenaire se retourna doucement et se retrouva face à cette blondinette dont il ne se rappelait absolument pas. Embarrassé, il demanda alors : « On se connaît ? De loin et dans la pénombre, vous avez certainement dû me confondre avec quelqu'un d'autre ! »


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Jeu 17 Jan 2013, 5:25 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

Tate ne devinait pas comme souvent. Il avait du mal et sa mémoire lui jouait des tours la plupart du temps. Il ne le faisait pas exprès. C’était contre lui. Jamais il ne voudrait oublier comme il le faisait si fréquemment. La femme-enfant avait mal au cœur pour lui. Cela était du à un accident. Le pauvre n‘arrivait pas à se souvenir plus d’une journée de certaines choses … ça devait être frustrant à force. Charlie ne cessait de lui dire qui elle était et elle se fichait d’être zappée par l’être sympathique qu’était Tate. Certains seraient outrés, pas elle. Au contraire, elle se répétait. La blonde y prenait un certain plaisir, un peu amusée d’un sens moins d’un autre en pensant au fait que le bel homme était mal. Walker était une femme joyeuse, chaleureuse et souriante. Elle avait une patience folle avec le blondinet.

- Et non perdu ! Je ne suis pas ta femme. Alors tu perds souvent Tate ça va pas ça ! Un jour tu seras puni, la femme utilisait l’humour pour le rendre de bonne humeur et ne pas le laissait mal à l'aise. Il avait toujours cet air désolé quand il disait ne pas se rappeler des gens. Et si ça ne marchait pas elle tentait une autre méthode. Son but était qu’il oubli un peu ce monde. Bien sur, je suis Charlie. Ton amie d’ici: ce lieu si … chaleureux je dirai. J’ai pas confondu. C’est que tu as encore un petit trou de mémoire. Pas grave, ça arrive. Je suis désolé du coup je parais un peu intrusive mais si je réagit pas normalement tu te souviendras pas de moi. Tu te souviens de quoi ?

© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Ven 18 Jan 2013, 12:32 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


La joie de vivre, la bonne humeur et le léger trait d'humour de cette inconnue qui n'en était visiblement pas une, le déridèrent légèrement même s'il ne savait pas franchement quoi penser de la situation. Un sourire timide vint étirer ses traits. Combien de personnes telles que la blondinette passaient dans sa vie – ou étaient passées – sans qu'il ne puisse pour autant mettre un nom sur un visage, des souvenirs sur une rencontre. Sa vie avait démarrée ce matin même, et s'achèverait lorsqu'il s'endormirait, pour recommencer de la même façon le lendemain matin. Tout oublier d'un jour sur l'autre, sa plus grande tragédie car il ne savait pas ce qu'il pouvait espérer de l'avenir dans ces conditions. Sauf une chose, recouvrer la mémoire, mais cela semblait être une magnifique utopie à laquelle il ne croyait pas après la consultation avec son médecin. Des progrès certes, mais la guérison totale était encore loin, peut-être ne se ferait-elle jamais, comme l'avait souligné le Dr Smith. Jamais. Être condamné à errer telle une âme en peine, en traversant les années sans se rappeler de celles écoulées, magnifique tableau. « Enchanté Charlie, même si tu veux me punir. », finit-il par dire. Certainement avait-il prononcé cette simple phrase un nombre incalculable de fois, mais la jeune femme ne semblait pas se formaliser de la situation, bien au contraire, elle avait l'air réellement heureuse de le voir. « Je me souviens m'être levé ce matin aux côtés d'une « inconnue », puis elle m'a expliqué qui j'étais et m'a emmené ici ou j'ai passé une heure avec le Dr Smith et... maintenant j'attends cette « inconnue » qui n'est autre que ma femme ! Depuis combien de temps se connaît-on ? J'ai déjà dû te le demander une paire de fois... pardon ! Ce doit être pénible pour toi ! » Gêné, il riva son regard au sol durant quelques instants avant de les relever sur ce visage jovial. « Tu... tu vois le Dr Smith toi aussi ? » Elle n'était sûrement pas ici par hasard et semblait ne pas apprécier cet endroit. Malgré la gêne ressentie, Tate était curieux d'en apprendre plus sur son interlocutrice, ou d'en redécouvrir plus pour la Xème fois.


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Dim 20 Jan 2013, 6:20 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

La blondinette rit. Tate paraissait tout perdu mais il tentait quand même de composer avec elle. Il était vrai qu’elle était intrusive dans son genre mais elle tentait juste de le détendre et de lui montrer que le fait qu’il ne se souvienne de rien n’était pas un poids pour elle. Au contraire, elle l’aiderait à chaque instant. Il n’aimait peut-être pas ce comportement et si cela en serait le cas elle s’excuserait, puis elle stopperait en se calmant. Charlie avait ce naturel débordant de joie, comme il pouvait être des plus noirs parfois. En ce moment, elle blaguait avec cet ami qu’elle affectionnait tant.

- Normal tu crois pas ? Faut bien punir les petits farceurs. Attention à toi la prochaine fois Mr Tate Lawford. Le blondinet se rappelait de tellement peu. Le visage de la belle devint plus attristé sur le coup. Pourquoi lui ? Il semblait si bon, si gentil. Il n’avait pas à avoir ce genre de destin… Une inconnue ? Tu n’arrive pas à reconnaître celle qui partage tes jours ? Ça ne te fais pas trop peur ? Tu as des exercices de mémoire pour t’aider ? Désolé de poser tant de questions mais je m’intéresse à toi l’ami et j’ai mal au cœur de savoir ça. Je pensais pas que c’était si fort. Elle posa sa main sur l’épaule de son ami. Pas de soucis, ça fait quelques années. Vous étés de jeunes mariés tout de même. Mais c’est vrai que tu me parles souvent du fait que tu ne t’en sens pas si proche … Je n’sais pas ce que ça veut dire mais tu ressens quoi par rapport à tout ça ? La belle fixait avec un regard exagéré le beau blond. Oh non je ne le vois pas. Dis tu peux me faire un sourire Tate. Je préfère ça.

© Chieuze





Dernière édition par Charlie Walker le Lun 21 Jan 2013, 11:37 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Lun 21 Jan 2013, 10:57 am


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


Le rire cristallin et communicatif de la jeune femme eût raison de ses dernières réticences. Si comme elle le disait ils étaient amis, pourquoi devrait-il se méfier ? Méfiance n'est pas forcément mère de sûreté, c'est ce dont il tenta de se persuader tout en rendant son sourire à la blondinette. Sensation plutôt étrange qui dansa alors au creux de son estomac. Se dire qu'il connaissait cette personne depuis un certain temps déjà, n'en gardant toutefois aucun souvenir. Il avait beau sonder la surface de sa mémoire, pas le moindre petit flash de souvenir n'apparaissait. Cela l'attrista profondément. C'était donc ainsi, il était condamné à revivre en boucle les mêmes scènes, constamment, encore et toujours, comme une sorte de punition. Qu'avait-il bien pu faire dans une autre vie pour mériter pareil traitement ? Il ne savait pas et ne le saurait probablement jamais. Peut-être était-ce mieux ainsi. Comment aurait-il réagit si jamais il venait à découvrir qu'il n'avait pas bien agit par le passé ? Plutôt mal, c'était certain. " Euh oui... si tu le dis ! Je ferais attention, c'est promis, même si je ne suis pas sûr de me rappeler de toi... enfin il ne faut pas m'en vouloir. Tu dois déjà le savoir de toute façon, je ne sais pas pourquoi je te dis ça ! " Un sourire timide vint fendre ses traits. Quelque part il se trouvait stupide, car il devait sans nul doute répéter à chacune de leur rencontre les mêmes choses insignifiantes, à chaque fois aussi il devait sûrement s'excuser pour ça. Un film, que l'on rembobinerait depuis le début à chaque fois, à jamais. Tate aurait tellement voulu qu'il en soit autrement, pouvoir se rappeler de tout, mais surtout de qui il était. Un hochement de tête en signe de négation accompagna ses nouvelles paroles, Charlie semblait s'inquiéter pour lui. " Je me suis reveillé ce matin en pensant que c'était mon amante et que son mari n'allait pas tarder à rappliquer pour me casser la figure, sauf que son mari et bien c'était moi. C'était assez... flippant je dois dire, de se réveiller dans une chambre inconnue, à côté d'une femme tout aussi inconnue. Dire que ce doit être comme ça tous les jours... En fait je suis comme un poisson, dès que j'ai fais le tour du bocal, hop j'oublie tout ce que j'ai vu juste avant. " Une comparaison qu'avait employé le Dr Smith, comparaison qui l'avait fait sourire et qui continuait de l'amuser. Un poisson dans l'eau, dans cet enfer, où il cuisait lentement mais sûrement. " C'est vrai je t'en parles souvent ? C'est assez déroutant... ce matin j'ai eu beau regarder les photos qu'elle me montrait, mais rien, je ne me suis souvenu de rien. C'est comme si notre vie passée n'avait jamais existée pour moi ! " Il se perdit l'espace de quelques courtes secondes dans ses pensées, en essayant de remettre un peu d'ordre dans sa tête. Que ressentait-il par rapport à tout ça, hormis de la peur, il ne sentait pas franchement grand chose. Il avait l'impression d'être gonflé de vide, à la merci de courant d'air, dans lesquels il ne tarderait pas à s'envoler. " Ca me fait un peur, j'avoue, mais à part ça je ne ressens rien, si ce n'est du vide... oui c'est ça, ma tête est remplie de vide, que je n'arrive pas à combler ! " La demande de Charlie l'étonna quelque peu, mais elle avait l'air tellement inquiète à son sujet, qu'il n'osa pas lui refuser ce petit rien, qui ne coutait pas grand chose, si ce n'est un tout petit effort de sa part. Débloquant ses muscles, il offrit à la blondinette un petit sourire. " A vos ordres... Maintenant que j'ai fais un sourire, tu es obligée de me dire pourquoi tu détestes tant ces lieux ! Pourtant les médecins sont charmants, non tu ne trouves pas ? " Demanda-t-il avec une légère pointe d'ironie dans la voix.

∞everleigh


Dernière édition par Tate D. Lawford le Lun 21 Jan 2013, 12:44 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Lun 21 Jan 2013, 11:37 am

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

- Jamais je ne pourrai t’en vouloir, c’est pas de ta faute. C’est ton accident… Tu t’en rappelles ? Désolé de te remettre ça en tête. Tu m’avais dit que c’était un accident de voiture, tu as eu justice dans cette affaire ? Je trouverai ça moche de que cette personne ne se soit pas "excusé" de ce geste. C’est quand même horrible de faire ce genre de chose et de laisser la victime comme ça sans se faire pardonner. Je suis vraiment désolé. J’aimerai t’aider à tout regagner; ta mémoire et la vérité aussi. T'en fais pas si je dois me répéter c'est rien du tout.

Walker osait aborder ce genre de sujet avec son ami d'hôpital. Ils pouvaient tout se dire car ils étaient au même niveau. Le pauvre était gêné de ne rien se rappeler mais ce n’était pas lui qui commandait cela. Il devait savoir qu'avec la belle il ne serait pas jugé. Charlie était cool avec ça. Il n’y avait aucun soucis. Comment réagissait sa femme ? Elle avait d’avoir du mal avec cela car quand la blondinette la croisait cette nana ne souriait guère. Vivre avec ne devait pas être si contraignant pourtant. Le femme-enfant ne se représentait pas bien tout cela. Elle ne connaissait pas non plus la rouquine qui partageait les jours de Tate.

- Aie ça doit te faire peur tout ça. Je me dis que si c’était moi j’hurlerais chaque matin … C’est bien te ne te laisse pas abattre et ta femme, elle en dit quoi elle ? Elle rit. Quelle métaphore ! C'est pas faux ...Euh et si ce passé n'existait pas justement , Je sais je me fais des films mais bon ... Normalement des brides devraient te revenir. Le comportement de Tate était touchant vraiment. Il en soufrait tant. Tu vas te reconstruire tu sais et qui sait le passé ne te servira pas. A quoi sert-il dans le fond ? Parfois à nous bloquer ... C'est peut-être une chance, non ?

Le beau sourire de son ami était enfin sorti ! La jolie faisait de même. Elle le trouvait adorable avec cette mimique et elle le préférait ainsi. C'était surement dur pour lui malheureusement.

- Voilà tu es tout beau comme ça et non ils ne sont pas tous cols ici. Marre des jugements … Mais bon j’ai réussit à me faire des amis.


© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Mar 22 Jan 2013, 3:16 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


Ne pas lui en vouloir, accident. Des mots qui transperçaient la barrière de son esprit, sans pour autant se ficher dans sa matière grise. Il saisissait parfaitement le sens de chaque phrase, de chaque son énoncé par la blondinette, mais cela ne lui évoquait absolument rien. Rien du tout. Le néant. Un épisode aussi traumatique avait certainement dû laisser une marque quelque part, mais le tout était de savoir où exactement, mais surtout, comment accéder à ces informations lui étant visiblement interdites. Excellente question, à laquelle même le Dr Smith n'avait pu lui fournir de réponse. Si un médecin ne pouvait répondre, comment lui, pauvre patient pouvait-il faire pour réparer cette mémoire défaillante ? Ses souvenirs lui apparaissaient tel une porte close, il avait beau faire, il avait beau s'acharner sur la poignée, cette dernière refusait catégoriquement de s'ouvrir. « Non malheureusement je ne me souviens pas de cet accident. Je me rappelle uniquement de ce que m'a dit Rebecca à ce sujet, à savoir que j'ai été renversé par un chauffard alors qu'on se baladait tous deux. Le bolide qui m'a fauché a pris la fuite, Rebecca m'a laissé sur place pour aller chercher de l'aide et lorsqu'elle est revenue... j'avais disparu ! Enfin tu dois sûrement déjà le savoir. Elle ne m'a rien dit au sujet d'une éventuelle action qui aurait été menée à bien... Le chauffard court sûrement toujours les rues. Tu... tu es sûre que ça ne te déranges pas ? » Cet état de fait le mettait mal à l'aise. Après tout, qui aimerait se lier d'amitié avec quelqu'un ayant une mémoire aussi défaillante que la sienne ? Que lui voulait-elle au juste ? Les doutes tourbillonnaient dans son esprit, tandis qu'il écoutait toujours attentivement ce qu'elle lui disait. La gentillesse et la douceur se lisaient toutes deux clairement sur le visage de la locutrice, mais comment être sûr de ses intentions ? Tate n'en avait aucune idée, tout comme il ne savait pas qui il était réellement. Il avait l'impression de ne pas exister, de n'être qu'illusion éphémère, chose renforcée par son incapacité à ressentir les choses comme il l'aurait dû. La suite de la conversation renforça un peu plus son malaise latent. Et si elle disait vrai ? Et si toute cette vie dont lui avait parlé la rouquine n'était que mensonge ? Et si... ? Mieux valait arrêter ce flot inopiné avant qu'il ne fasse des ravages considérables. « Tu as raison, c'est peut-être une chance, je ne sais pas... J'ai failli hurler je te rassures » ajouta-t-il avec un demi sourire, le tout en haussant les épaules. Il demanda alors tout à fait innocemment, pour repartir sur le sujet Rebecca au moins quelques instants. « Est-ce que quelque chose pourrait te faire douter d'elle ? Si tu dis que tout ça est faux, c'est sûrement parce que tu as une bonne raison, non ? Rien ne me revient pour le moment, même si j'ai fais des progrès selon le médecin ! » La jeune femme n'avait pas répondu à sa question et l'avait même plutôt bien esquivée, chose qu'il ne put s'empêcher de remarquer, sans doute avait-elle ses raisons, mais il n'abandonna pas pour autant. « Marre des jugements ? C'est à dire ? C'est ton... comportement qui t'obliges à venir en ces lieux ? »


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Mar 22 Jan 2013, 4:15 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

- Dans un sens c’est peut-être mieux. Tu sais parfois le cerveau supprime des éléments qui ont été trop durs pour permettre à la personne d’avancer sans se bloquer avec ce fichu événement. Je n’sais pas si c’est bien car ça entraîne pas mal de conséquences plus ou moins difficiles à gérer au quotidien.

Le fait que Tate ne se souvienne pas de son accident devait être un souhait de sa mémoire. Ce n’était pas lui qui la dirigeait. C’était son fort intérieur qui avait occulté le pire. Tout cela ajouté à des pertes de mémoires très fréquentes. Comment le bel homme retrouverait-il ses capacités à se rappeler de chaque instant ? En vain, il tentait. Le blondinet ne reculait devant rien. Lawford faisait au mieux pour redevenir le Tate d'avant l'accident et savoir qui était l'homme qu'il avait été aussi. S'il était mauvais, ce que Charlie n’admettrait pas: Il aurait cette chance de se repentir.


- C’est vrai, je me rappelle mais t’as pas tenté de chercher plus ? Il est partit mais Becca n’a pas de numéro de plaque ou autre ? Elle a jamais tenté de te venger ? Du tout Tate, sourire amical à l’appui. Faut tenter de trouver le positif dans tout ça. Ensuite, le beau blond posa des questions sur les doutes de son interlocutrice, qui étaient non fondés. La femme était plutôt étrange et voyait les choses autrement. Elle avait toujours tenté d’entrevoir plusieurs possibilités à toutes situations, même si ça pouvait être absurde. Mais selon elle, la rousse semblait cacher quelque chose. Pas vraiment, j’ai toujours de drôles d’avis mais je n’sais pas, elle me paraît … évasive, très derrière toi mais son sourire manque. Je sais pas t’expliquer ces doutes. C’est pas du fondé clairement. Une intuition; on va dire. La belle sourit et ses yeux s’humidifiaient un peu. Bravo Tate tu vas y arriver. Tes efforts paient. Sois fier.

La jeune femme avait un comportement des moins prévisibles. En effet, le danger, les mauvaises choses l’attiraient mais ce n’était pas pour être une rebelle qu’elle agissait ainsi. Non, c’était dut à ce fichu traumatisme subit à l’enfance….

- Je t’explique, on me juge parfois car je ne suis pas normale disons … Oui voilà. J’ai des soucis enfin c’est-ce qu’on dit. Je le vis bien mais on me dit que je n’agis pas comme il se devrait. Je fais pas mal d’erreur. C’est limite si on ne me dit pas folle des fois, si tu savais … Parfois j’aimerai oublier le passé et me reconstruire. Tu ne mérites pas ton sort toi. J’aurai du limite être à ta place.


© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Mer 23 Jan 2013, 1:47 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


La mémoire, quel drôle d'outil aussi utile qu’incontrôlable. C'est tout du moins ce que pensait le conférencier à ce sujet. Cette dernière parfois cumulée à une mauvaise conscience empêche de pouvoir avancer, oublier, mais lorsqu'elle n'est plus, il est alors difficile de savoir sur quoi se baser, se fonder pour pouvoir vivre tout simplement. Dur réalité qui était la sienne depuis un laps de temps qu'il n'aurait pu déterminer. La vie, le temps, tout ça ne représentait plus grand chose pour lui, hormis des notions abstraites qu'il n'aurait pu définir clairement. Contours flous, comme cette immensité qui s'offrait à  lui. De quoi serait composé son lendemain, son avenir ? Il ne le savait pas et n'avait absolument aucun moyen de le dire. « Tu as sans doute raison. Il y a du bon et du mauvais à cette situation... Tout n'est pas toujours tout blanc ou tout noir, mais c'est vrai que c'est assez handicapant. Rebecca m'a dit que j'avais interdiction de toucher quoique ce soit dans la cuisine par exemple. Qui sait ce que je serais capable de faire avec un four... » Durant une demie-seconde il s'imagina en train de contempler les flammes s'échappant dudit four. Image presque salvatrice. Une bonne solution pour le libérer de cette emprise maudite qu’exerçait sa mémoire sur lui. Prisonnier de son corps, de son esprit, il avait envie de se rebeller sans toutefois vraiment savoir comment s'y prendre. « J'oublie tout d'un jour sur l'autre, c'est déjà mieux qu'il y a quelques mois apparemment, mais ce n'est pas assez pour que je puisse creuser plus la question. Si jamais j'obtenais des réponses, je les aurais de toute façon oublier le lendemain. Pas que je sache non... »  Les questions de Charlie le mettaient mal à l'aise. Il ne savait plus vraiment sur quel pied danser. Tiraillé d'un côté entre les inquiétudes de la blondinette et des siennes, et de l'autre par cette envie, ce besoin, de faire confiance à celle qui partageait chaque jour son quotidien. La suite ne le rassura pas franchement et il se sentit peu à peu glisser du côté de Charlie. L'intuition dont elle parlait fit éclore le doute dans sa cervelle. Après tout son analyse semblait se tenir. Depuis le moment où il s'était réveillé aux côtés de Rebecca jusqu'à l'instant où elle l'avait abandonné devant l'hôpital, jamais au grand jamais elle n'avait tenté de lui sourire, ou bien même d'avoir un geste tendre envers lui. Etait-ce normal ? « Maintenant que tu le dis, c'est vrai qu'elle ne s'est pas vraiment montrée chaleureuse avec moi, mais est-ce que je peux lui en vouloir pour autant ou avoir le moindre soupçons ? Elle doit être fatiguée de me conduire ici à chaque fois, ou bien même de devoir me répéter tous les matins le même monologue. Tu ne penses pas que c'est à cause de ça plutôt ? » Tate voulait y croire, avec son insouciance habituelle. Sans doute était-ce un peu trop tard, les paroles de son amie avait débutée leur travail de fourmi dans son esprit, creusant des galeries, alertant certaines zones, tandis que les zones restantes se concentraient sur la conversation en cours. Le quotidien de la locutrice avait l'air d'être lui aussi haut en couleur et ne semblait pas forcément être plus enviable au sien. « J'espère qu'on t'aide à régler tes soucis ici. Folle ? Ce n 'est pas l'image que tu renvoies pourtant, j'ai du mal à te croire ! On échange si tu veux ! » Ajouta-t-il en plaisantant. « Quand tu dis que tu n'es pas normale... par rapport à quoi tu juges ne pas l'être ? »


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Mer 23 Jan 2013, 3:59 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

- J’ai toujours raison Tate, la belle se grandit fière d’elle-même. Mais bon vaut mieux en retirer que le bon. C’est sur il y a des nombreux mauvais côté mais c’est à oublier ou du moins il faut tenter de les supprimer. La belle comprenait le raisonnement de celui qu’elle considérait comme un ami. Ça viendra. T’en ai où avec tes exercices ? Le doc te fait faire quoi ? Ah oui ? Tu crois vraiment que tu serais à ce point capable de zapper ce qu’il faut faire avec un four ? On devrait te laisser plus de libertés, ça serait peut-être mieux. Tu sais Rebecca, par exemple, te laisserait aller vers ce four, elle te regarderait et contrôlerait ce que tu fais mais elle te laisserait faire. Qui sait ça pourrait te laisser un liberté et une certaine mémorisation travaillerait. C’est en faisant qu’on ré-apprend aussi. La femme tentait d'aider le beau blond.

- Tu évolues vers le bon chemin. D’accord j’espère qu’un jour tout sera clair … En tout cas pour ta femme, je trouve cela bizarre qu’elle soit si souvent sur un genre de défensive. T’en fais pas, je pense que quand on aime on peut avoir des moments difficiles mais pas toujours. Y a des manières de parler et d'être. C'est peut-être son moyen de tenir mais c'est pas si cool ... C’est sur elle en vit mais bon je n’sais pas c’est pas tant normal. Faudrait creuser enfin je veux pas te montrer la tête. Une pause marquée, elle rebondit sur son cas.

- Pas besoin d’aide, j’suis pas facile comme patiente. Mais oui je t’assure, y en a certains qui disent ça … ça me vexe car je sais que j’ai un truc pas normal dans la tête mais je profite de ma vie, je m’amuse et eux disent sans arrêts « Tu te détruis ma belle ». Alors oui échangeons, elle rit. Elle répondit soudainement avec une voix plus forte. Bah… euh … j’ai mon monde. Je ne veux pas vivre dans le monde que l’on partage tous. C’est compliqué à dire….

© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Jeu 24 Jan 2013, 7:11 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


Un moment de pure détente, un moment de partage. Un moment où il se sentait un peu moins assailli par la tristesse qui l'avait accablé pratiquement tout au long de la journée écoulée. Instant où il n'avait plus autant cette impression d'être une espèce de bête de foire que l'on devait étudier sous toutes les coutures, sous tous les angles pour en comprendre la mécanique plus vraiment bien huilée. En comprendre chaque rouage, l'essence même de son fonctionnement nébuleux. Pas vraiment très gratifiant. Au moins, en compagnie de Charlie, il ne se sentait pas jugé le moins du monde, bien au contraire. Elle semblait plus à même de vouloir l'aider, que ce médecin qui se trouvait de l'autre côté de la cloison. Une aide précieuse, mais aussi un soutien, une oreille attentive. Tate venait sûrement de découvrir ici, la notion d'amitié. Une découverte, comme s'il s'agissait de la première fois. Combien de fois au juste avait-il découvert cette chose qu'il jugeait sensationnelle ? Des milliers de fois sûrement. « Je vais essayer d'oublier les mauvais côtés pour le moment... aujourd'hui en l’occurrence, demain est un autre jour après tout ! Je ne sais pas trop pour les exercices, je suppose que je fais souvent la même chose. Ce matin c'était visionner des photos pour essayer de me rappeler de quelque chose. Le médecin m'a aussi dit que lors de la prochaine séance il m’emmènerait sur les lieux de l'accident... soit disant que c'est une bonne méthode pour se remémorer. Soit... » Le conférencier marqua une légère pause, avant de reprendre, l'air de plus en plus suspicieux quant aux agissements de son épouse. « Ce serait dangereux parce que je risquerais d'oublier ce qu'il y a dans le four... c'est pareil pour le gaz et quasiment tout ce qui est électrique je suppose. C'est vrai... tu as sûrement raison ! Comment est-ce que je peux réapprendre quoique ce soit si on ne me laisse rien faire et si je ne suis pas un peu stimulé par mon environnement ? » Évoluer vers quelque chose de meilleur. Faire et défaire, l'exercice même de la vie. Un doute planait toujours au dessus de sa tête. Tate écoutait toujours ce que lui disait Charlie et trouvait cela de plus en plus étrange. Peut-être qu'il ne faisait rien d'autre que se monter la tête tout seul, peut-être pas, qui sait ? Comment savoir d'ailleurs ? Comment réussir à démêler le vrai du faux dans toute cette histoire ? Il ne le pouvait pas, il était forcé de s'en remettre uniquement à Rebecca. Si elle lui mentait, jamais il ne pourrait le deviner. « Tu ne me montes pas la tête... je trouve que ton point de vue est intéressant. Après tout tu dois te souvenir d'elle un peu plus que moi... même si c'est bizarre à dire, c'est le cas ! Comment on pourrait creuser la question ? » Une question anodine, banale, mais dont il attendait pourtant beaucoup. A demi perdu dans ses pensées, c'est en silence et en hochant parfois la tête qu'il écouta ce qu'avait à dire la blondinette à son sujet. Il voulait en apprendre plus sur elle, car elle avait réussit à attiser sa curiosité. Un personnage haut en couleur, qui méritait qu'on lui porte plus d'attention. C'est ce qu'il se dit avant de reprendre la parole d'un ton amusé. « Pas besoin d'aide ? Mais qu'est-ce que tu fais ici alors ? Tu te promènes c'est ça ? Tu as raison de profiter et de t'amuser. La vie est sûrement trop courte pour que l'on perde notre temps ! Échangeons... si ça peut te faire plaisir, enfin tu risques vite de déchanter ! Compliqué ? Je suis sûr que ça ne l'est pas tant que ça ! » A présent, il souriait franchement, se sentant en confiance aux côtés de l'autre patiente.

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Ven 25 Jan 2013, 12:40 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

Charlie considérait Tate comme un ami. Elle le lui disait souvent car pour elle, les années, toutes ces notions n’entraient pas en jeu. C’était l’intensité et sans le savoir le blondinet lui apportait beaucoup. Il était ce soutien, ce soleil qui faisait que ces hospitalisations devenaient moins un calvaire. Elle avait quelqu’un sur qui se concentrer, une personne à aider. Il lui faisait oublier ses soucis en deux temps trois mouvements. Une discussion et le sourire lui revenait directement. Elle avait toujours cette petite hâte de le croiser dans les couloirs. Bien sur, la situation de l’homme l’attristait mais l’aider était bénéfique. Elle se sentait utile, bien et en même temps aider un ami c’était important. Elle espérait que lui en profite de tout cela et qu’il soit aussi ravie qu’elle de cette amitié. La femme n’avait pas des tas de potes car elle avait une confiance réduite en chacun. C’était rare qu’elle l’accorde. Tate avait ce droit là.

- Voilà, il faut que tu profites aussi de ta vie et que tu arrêtes de t’enfermer là dedans. Ça va te pourrir. Oui demain c’est demain. La belle fit une sorte de « oui » de la tête montrant une écoute complète. Ok mais ça te plait ce genre d’exercices ? Tu aimes travailler intensément comme ça pour ta mémoire? Perso, je te félicite ! C’est très bien. Des photos ? Ça t'a rappelé des souvenirs tout ça ? Son vissage fit une grimace. T’as pas peur ? Je trouve ça invasif mais si ça aide … J’espère que ça ne te bousculera pas. Si ça te fait peur tu stoppes l’exercice.

Tate commençait à comprendre là où voulait en venir son amie la blondinette. Elle sourit sur ce constat. La jeune femme voulait l’amener sur un chemin de réflexion. Elle tenait à ce que le bel homme sorte de cercle vicieux très étrange.


- Il faut tenter pour voir si tu peux y arriver. On progresse en tentant justement. Rebecca devrait le savoir. J’veux pas cracher sur elle, loin de là mais j’aimerai qu’elle t’aide. Demande lui simplement ou dit à ton médecin de le lui demander comme ça elle se sentira peut-être plus obligée de favoriser ton apprentissage. Elle tenta de trouver une solution efficace. Lui poser carrément les questions gênantes serait la solution; elle ne serait plus où se mettre et là tu verrais son vrai visage qui sait mais attention !

La belle détestait parler d’elle car elle ne se comprenait pas forcément toujours, elle connaissait sa particularité et parfois ça la perturbait puis elle en avait plus que marre des jugements etc … Tate ne la jugerait pas mais il la trouverait peut-être différente. La peur qu’il ne l’apprécierait plus était présente.

- Oui et non, tu me pièges Tate. Elle sourit timidement. Oui oui disons ça. Puis c’est vrai on va pas s’enfermer dans une vie qui nous lasse. La femme était ravie d’échanger. Moment plaisant et rassurant à la fois. Comme ci ! Elle le bouscula gentiment. C’est toi qui déchantera va.

© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Sam 26 Jan 2013, 1:17 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


Des conseils, une petite leçon de vie. Démêler le nœud d'une situation qu'il n'était pas vraiment sûr de comprendre et qui lui apparaissait comme bien sombre. Une véritable chance pour lui d'avoir croisé Charlie aujourd'hui même dans ce couloir. Mais malgré tout, une fois qu'il aurait quitté les lieux, que resterait-il de cette conversation ? Comment pourrait-il accéder aux informations engrangées durant cet échange ? Devait-il noter ce qui s'était dit quelque part, sur une feuille qu'il pourrait retrouver facilement par la suite ? Rebecca tomberait forcément dessus. Quoiqu'il fasse, il était bloqué. Bloqué par sa mémoire, bloqué par sa vie et surtout bloqué par sa femme. Plus il en parlait avec la blondinette et plus il avait des doutes quant aux intentions de Rebecca. Elle ne l'aidait pas franchement, il en était maintenant persuadé. Mais qu'elles étaient ses véritables intentions si ce n'était de l'aider ? Des questions, des interrogations restées en suspend, auxquelles il n'était pas à même d'apporter une réponse claire. Les seules solutions qu'il était en mesure de fournir étaient celles engendrées par les questionnements de Charlie. Sans se départir de son sourire timide, il s'anima en gesticulant sur place. « C'est assez pénible en fait comme exercice, mais bon c'est sûrement bon pour moi, alors je me suis plié aux contraintes. En fait non... ça ne m'a rien rappelé de clair, hormis des choses plus ou moins inutiles liées à mon enfance. Ne t'en fais pas, le médecin doit savoir ce qu'il fait. Si jamais c'est trop pour moi il m'a lui aussi dit que l'on pouvait arrêter... » Le trentenaire continuait d'écouter le point de vue et les explications de Charlie vis à vis de Rebecca. Peut-être pourrait-elle l'aider à lui parler. Oui, peut-être pourrait-elle l'aider. Cela lui semblait être une bonne idée en cet instant même. « Et si tu m'aidais à lui poser ces questions ? Je ne suis pas sûr de pouvoir me rappeler de ses réponses de toute façon, il me faudrait donc le soutien de quelqu'un, qui puisse être à même de retranscrire la conversation lorsque j'en aurais besoin... Son vrai visage... Tu sais que c'est vraiment flippant ce que tu dis là ? » Un léger rire s'échappa de ses lèvres. Rire plus nerveux qu'autre chose à bien y regarder. Car oui, cela lui faisait peur. Cette discussion mais surtout le problème qui était soulevé derrière cette apparente légèreté. Il n'était pas le seul à sembler mal à l'aise, Charlie était soudainement moins sûre d'elle, choisissant ses mots et restant plus ou moins mystérieuse. « Je ne vais pas chercher à en savoir plus alors... je vois que cela te déranges ! » Il se laissa pousser gentiment par la jeune femme, avant de rire de plus belle. « Pas sûr ! » Après quelques secondes écoulées, le conférencier jeta un œil à sa montre. « Bon, qu'est-ce qu'elle fait ? Ne va pas croire que je n'aime pas ta compagnie, mais j'aimerais bien rentrer, je suis fatigué d'être ici !... Est-ce que... est-ce que ça te déranges de m'accompagner jusqu'à l'accueil ? Je vais demander à ce qu'on la fasse appeler ! » 
∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

sweet heart

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Charlie Walker

J'ai : 26 ans. Secrets : 598
Temps de jeu : troisième personne
Anniversaire : 15/09/1991
Déménagement : 29/10/2012
Âge : 32 ans
État civil : En couple
Avatar : Sarah Paulson






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Sam 26 Jan 2013, 1:39 pm

Tate & Charlie
« Life's challenges are not supposed to paralyze you, they're supposed to help you discover who you are »

- Il faut se faire du mal parfois pour avoir du résultat. Je sais que c'est difficile. J'ai un peu aussi quelques exercices et ça ne me plaît pas du tout mais on m'a bien dit qu'il fallait y mettre du mien. Elle rit. Je vais me faire prophète, ça devrait pas mal payer ça. Je ris hein, ne crois pas que je me vante. Non franchement, soit bien fière l’ami car tu évolues à un train fou. Tu commences par l’enfance et tu vas réussir à faire ce puzzle et tout reconstituer . C’est un cheminement aussi long que la construction du mur de Berlin. C’est bien que le médecin te met en confiance. Prends ton temps. Ne cours pas. Brûler des étapes c’est pas le mieux à faire.

La jeune femme voulait bien aider son ami. Elle faisait des grands "oui" de la tête pour lui signaler que OUI elle l'aiderait et cela sans hésitation. Il dirait "Viens" qu'elle accorerait. Elle le lui avait toujours dit. Ce n’était pas elle qui dirait « débrouille toi! ». Loin de là, elle restait plutôt avenante avec car elle adorait cette personnalité.

-Bien sur, je peux lui parler. Je pourrai me présenter, vu qu’elle m’a déjà croisé. Je suis d’accord, comment ne pas t’aider Tate ? Je serai toujours là. T’en fais pas. En plus, si je pouvait faire plus je le ferai si tu savais !

L’homme avait l’air gêné de demander cela alors qu’il savait, enfin devrait savoir, que la belle décrocherait la lune pour lui offrir un avenir plus rose.

- Vaut mieux, c’est juste que tu ne m’aimerais plus Tate et ça je veux pas … Elle profita du changement de conversation pour ne pas plus en dire sur son cas trop désespérée. Pas de soucis. Elle traîne ? Elle devait venir quand ? Elle prit son bras. Allons y Tate. J’irai où tu iras. La blonde sourit largement sur le coup. Elle marcha fièrement au bras de son ami.

© Chieuze



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/lostjuliet



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Dim 27 Jan 2013, 2:50 pm


I can help you
Believe that life is worth living and your belief will help create the fact.


Rien n'arrive jamais au hasard. Rien ne tombe jamais tout cru dans la bouche. Pour obtenir quelque chose, il faut toujours se battre, se dépasser. C'est l'exercice même de la vie. Toujours se surpasser, pour atteindre son but. Ne jamais rien lâcher. Il arrive toujours un moment où tous nos efforts sont récompensés. Peu importe les peines, peu importe la dureté de la tâche, tout fini toujours par payer. C'est un peu ce que Tate en vint à comprendre au travers des paroles de son amie. Un combat de tous les jours, de longue haleine. « Oh non ne t'en fais pas, je ne pense pas que tu sois ce genre de personne, ou alors tu sais bien cacher ton jeu ! Tes paroles me font beaucoup de bien. Merci ! » Cette discussion le combla d'aise sur le moment. Bientôt il n'en resterait pas grand chose malheureusement. Ou tout du moins cela serait relégué bien trop loin dans les brumes squameuses de sa cervelle, pour qu'il puisse y accéder. Qui sait, un jour peut-être pas si lointain que ça, il arriverait de nouveau à se rappeler de ce jour, celui où il s'était senti en confiance avec autrui, avait même réussi à rire quelques secondes. Ce jour où Charlie lui avait ouvert les yeux sur celle qui partage son quotidien. Mais peut-être était-il déjà trop tard. La blondinette était d'accord pour l'aider à y voir plus clair, ou plutôt pour parler à Rebecca. Quelque part il se sentit soulagé et un peu moins seul. Une épaule sur laquelle s'appuyer, une main tendue, pour avancer dans ce long tunnel baigné d'obscurité. « Merci Charlie, c'est gentil à toi ! Je ne sais pas pourquoi je ne te l'ai pas demandé avant... enfin peut-être que je l'ai déjà fait ! » Cette soudaine constatation le fit rire. Non, il ne lui avait probablement jamais demandé, Charlie le lui aurait fait la remarque dans le cas contraire et ses doutes sur Rebecca auraient alors pu être véritablement fondés. C'est d'ailleurs sans problème qu'elle accepta de l'aider en cet instant, en l'accompagnant jusqu'à l'accueil de l'hôpital. Le trentenaire commençait à se dire que Rebecca l'avait abandonné ici pour toujours. « Oui elle traine comme tu dis, elle aurait dû être là il y a plus d'une demie heure maintenant ! » Au bras de la blondinette, Tate avança d'un bon pas jusqu'à l'entrée de l'établissement, tout en mesurant intérieurement la chance qu'il avait de posséder une amie en or comme la jeune femme. Rapidement, ils atteignirent l'endroit voulu...


∞everleigh


[center]THE END[/center]
Revenir en haut Aller en bas

wedding

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
A. Garrett Nolans

J'ai : 25 ans. Secrets : 911
Temps de jeu : Troisième
Anniversaire : 13/10/1992
Déménagement : 24/10/2012
Âge : 45 ans
État civil : Marié
Emploi : Agent immobilier
Adresse : 1950 Apple Blossom Street
Avatar : Eric Dane






MessageSujet: Re: I can help you [Tate] Dim 27 Jan 2013, 3:01 pm

VERROUILLÉ.


Garrett & Emma ✖️ love for ever♡
» Lorsqu'on est en face de l'amour de sa vie, on le sait et rien ni personne ne peut contredire cela. Emma, je l'ai épousé parce que c'est l'amour de ma vie ! Je l'aime depuis la première minute et jusqu'à la dernière. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perfect.forum-canada.net/



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I can help you [Tate]

Revenir en haut Aller en bas
 

I can help you [Tate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Malia Tate ▲ L’imagination est plus importante que le savoir.
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Projet de loi d’un Sénateur américain pour la reforestation d’Haïti
» Habitants du monde de Beyblade [12/12]
» Archives Partie 87 - Les héros se déchirent : partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Laundry :: Visite de Fairview :: Les urgences, c'est à votre gauche :: Fairview Memorial Hospital-