AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité sur Dirty Laundry
Votez pour nous ici, et maintenant
à tous les deux heures merciiii (=
Bravo à nos trois nouveaux modérateurs
Elliott Peterson, Charlie Walker & Alyson Nolans
Inscrivez-vous au topic de groupe dès maintenant.
Et venez accueillir le nouveau voisin, très mystérieux....

Partagez | 
 

 If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Mer 16 Jan 2013, 4:52 pm

◈ Rebecca & Tate
If I Could Do It All Again
I've made mistakes along the way, but ...






T
rois heures qu'il tentait tant bien que mal de comprendre ce qui se jouait dans sa tête, dans ses entrailles, mais plus encore ce qui se passait sous ce toit. Pas un mot prononcé, pas un regard accordé et ce depuis qu'ils étaient rentrés de l'hôpital. Encore sur son petit nuage, c'est à peine s'il avait remarqué ce fait. Perdu dans la contemplation du journal qu'il tenait en main, Tate n'entendait que l'écho de ses propres battements cardiaque - de sa respiration lente - pas un bruit alentour, la maison était plongée dans le silence absolu. C'est à peine s'il remarquait la présence de Rebecca, qui devait être quelque part non loin de lui. Perdu dans les brumes de son esprit, perdu quelque part très loin au paradis, il lisait les lignes noires sans vraiment les voir. Une question, une seule interrogation le tarabiscotait depuis ces trois dernières heures. Comment faire pour ne pas oublier ce moment indescriptible, celui où il s'était enfin senti vivant, vivant au travers d'une autre personne, au travers de ce regard azur dans lequel il s'était perdu. Pointes métalliques plantées en plein cœur. Décharge électrique. Réanimation de chacune de ses cellules. Une grande inspiration, telle une seconde naissance. Il ne voulait pas perdre ce sentiment qui s'était emparé de lui et courrait toujours le marathon dans ses veines. Il ne voulait pas perdre tout ça. Il avait beau retourner l'interrogation en tout sens, il ne voyait pas comment faire. Cette nuit, il irait se coucher et le lendemain en se levant il aurait tout oublié. Tout, absolument tout. Ce visage, cette impression de brûler de l'intérieur, cette folie soudaine, cet instant d'éternité. Trystan. Tachycardie mentale qui fit osciller sa pression sanguine, tandis qu'il essayait de penser à autre chose, mais surtout de contrôler le léger tremblement de ses mains. Demain matin est un autre jour, pensa-t-il. Malheureusement. Alors il pris soudainement la décision de faire durer au maximum cette journée, en essayant d'emmagasiner le plus possible d'informations. Tout. N'importe quoi. Tout ce qu'il pouvait. Tout ce dont il était capable. Pourvu que cette journée ne s'arrête jamais. D'un geste mécanique, tel l'être mécanique qu'il était, il jeta son journal sur la table basse devant lui, se leva, s'avança dans la pièce et réalisa que Rebecca était là, à quelques mètres à peine, en train de s'affairer à éradiquer un grain de poussière récalcitrant peut-être. « Je peux t'aider à quelque chose ? Ce... » Sa phrase resta bloquée, à l'orée de sa gorge et des airs. « Ça ne va pas ? Quelque chose te tracasses... tu as l'air... je sais pas, pas comme ce matin. » Et le doute s'installa, se lova entre ses bras, pour finalement éclater dans sa tête. Et si elle se doutait de quelque chose, et si ? Non c'était impossible. Impossible !
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Jeu 17 Jan 2013, 2:48 pm

Tate & Rebecca
Q
uelques heures avant, Rebecca Lawford assista au pire spectacle de sa vie. Elle surprit Tate embrassait une autre personne. Il s’agissait d’un homme plutôt bien bâti. Ce détail du sexe n’enchanta pas la rousse mais il ne représenta pas ce qui choquait le plus l’archiviste. La tromperie, l’infidélité. Ces termes lui étaient familiers, au réceptionniste également qui était guide dans un musée à l’époque où Becca le rencontra, marié et peu heureux dans son couple pour voir ailleurs pendant un moment. Elle aurait dû se douter que ce caractère de sa personne referait surface. Mais non, elle resta trop crédule pour le coup et sacrément naïve. Elle se sentait abandonnée, délaissée, même sentiment refit surface, elle le connut à l’instant précis où il lui annonça que leur liaison était terminée, juste avant qu’elle ne cause l’accident qui coûta la mémoire de cet homme qu’elle appréciait manipuler car elle le voulait de manière trop intense et immorale. Chaque jour, Rebecca s’évertuait à rappeler à Tate qu’ils étaient mariés pour donner vie à son scénario torturé et trouble. Pourquoi avait-il embrassé quelqu’un d’autre ? De plus, il n’effectuait jamais cette action digne d’un couple avec sa soit disant épouse qui gardait sa patience et qui l’accrochait fermement dans le but que plus de contacts et de sentiments reviennent, mais plus fort que du temps où il se trouvait être deux amants. La belle avait mal. Tate nouait une relation avec un homme. Comment le connaissait-il ? Qu’est-ce qui lui passa par la tête au moment de ce baiser ? Était-il amoureux de cet inconnu ? Becky lui en voulait, elle détenait une rage monstre. Sa stratégie possédait ses failles qu’elle devait reboucher dans le but de récupérer ce qui lui appartenait : Tate ! Pas un bruit au retour de la consultation de ce dernier. La rouquine fulminait. Elle avait envie d’étrangler son chéri et de lui faire ravaler toutes ses pensées pour un autre. Elle n’avait plus le pouvoir, elle l’aurait ! Le blondinet était sa propriété, c’était certain ! Dans sa tête un schéma malfaisant se dessinait. Tate en prendrait pour son grade ! La belle profiterait de ses pertes de mémoire pour se déchainer, en même temps elle ne pouvait plus se retenir. Il s’agissait d’un tout, d’un trop plein de ras le bol qui allait se faire sentir. Soudainement, Tate coupa Rebecca dans ses rêveries macabres en prenant la parole. L’archiviste ne faisait rien depuis ces trois heures, elle pensait juste au moyen de punir Tate pour son infidélité. Chercher à comprendre, elle verrait… . Des noirs sentiments resurgissaient en elle. D’ailleurs elle répondit très mal à son interlocuteur. Le reproche était de mise !

- Ah parce que tu te rappelles de ce que tu as vu et fais ce matin maintenant ? Bonjour le progrès ! Répondit-elle sur un ton agressif. Tu veux m’aider ? Tu veux m’aider ? Un rictus mauvais s’installa sur son visage. Il y a du changement par ici, voilà que tu t’intéresses à moi ! Tout était dit. La jeune femme attendit sagement la réaction de Tate à ces paroles corrosives.

code by Mandy


Dernière édition par Rebecca Lawford le Dim 20 Jan 2013, 12:33 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Jeu 17 Jan 2013, 6:46 pm

◈ Rebecca & Tate
If I Could Do It All Again
I've made mistakes along the way, but ...






L
es projections acides de la colère de Rebecca lui éclaboussèrent le visage, lui explosèrent en pleine face sans qu'il n'ait rien pu voir venir. La déflagration fût soudaine, bien trop rapide et bien trop violente. Une attaque de plein front, de plein fouet, qui le laissa bouche bée. Une atteinte directe au peu de confiance dont il faisait encore preuve. Le peu de paroles prononcées par la rousse lui firent mal. Ce n'était pas franchement la réaction à laquelle il s'attendait, même s'il avait bien remarqué que quelque chose clochait, qu'une ombre s'était installée dans ce tableau parfait – trop parfait pour être seulement vrai. Que répondre à une pareille attaque ? Comment réagir ? Il ne savait pas. Derrière les yeux furibonds de la trentenaire, il tenta de déceler la véritable nature du problème. Il était à peu près certain que celle-ci ne tarderait pas à lui arriver en pleine tête, version boomerang maudit « Oui je m'en souviens... pourquoi ce n'est pas comme ça d'habitude ? Le médecin a dit que je faisais certains progrès, ça doit en faire partie. » En fait il ne savait même pas ce qu'aurait pu dire le médecin, tout ceci était pure invention de sa part, puisqu'il avait eu un léger contre-temps, l'empêchant par la même occasion d'assister à la consultation de la matinée. « Pourquoi tu te montres aussi agressive ? Je voulais seulement te donner un coup de main. C'est mal ? » Une furieuse envie de retourner se plonger dans son journal au salon s'empara de lui, il se fit violence pour rester à sa place et ne surtout pas broncher. Bouger ne ferait qu'exacerber un peu plus la colère de la rouquine il en était persuadé. Il se força à rester planté là et finalement attendre que la tempête se calme. Le tout était de savoir quand se calmerait-elle. Pas avant un bon moment à en juger par l'attitude et le regard de sa femme. Enfin femme... un bien grand mot pour désigner cette étrangère pour laquelle il n'arrivait toujours pas à ressentir la moindre chose, si ce n'est qu'il ressentait de la peur en ce moment-même en voyant cette colère noire danser dans ses pupilles électriques, qui lui en fit presque oublier que deux minutes auparavant il se sentait si bien, encore sur son petit nuage doré, qui s'était évaporé pour mourir dans le lointain. Un sentiment d'insécurité s'installa au creux de son ventre. Pourquoi il ne savait pas trop, mais il ne se sentait pas à l'aise, comme quelqu'un qui présage d'un mauvais sentiment avant que l'évènement ne survienne. « Est-ce que tu peux me dire ce que j'ai fais pour mériter ça ? », finit-il par demander comme ça, l'air de rien, parfait dans son rôle de victime parfaitement désignée. Au fond de lui, il se doutait que le comportement de Rebecca avait à voir avec sa petite aventure avec Trystan, mais en cette heure ou rien n'était encore prononcé, il osait encore espérer que cela n'ait rien à voir. Dans le cas contraire, comment pourrait-il se justifier ? Que pourrait-il dire exactement ? Rien, si ce n'est la vérité. Il s'était sentit invariablement attiré par l'ancien militaire. Désir auquel il n'avait su résister, pensant n'avoir sans doute rien ressenti d'aussi fort auparavant. Dans son esprit tout était clair, classé par ordre chronologique, du moins concernant les événements de la journée en cours, mais qu'en serait-il lorsqu'il se trouverait au pied du mur, devant le fait accompli ? Il balaya bien vite ses élucubrations pour se concentrer à nouveau sur la jeune femme qui bouillonnait de l'intérieur et désirait certainement une seule chose, l'étriper à mains nues.
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Dim 20 Jan 2013, 12:33 pm

Rebecca Lawford a écrit:
Tate & Rebecca
R
ebecca Lawford en avait marre, marre de l’attitude infantile de son mari, de ses interrogations incessantes, de son innocence presque insolente, de son comportement de jeune premier, de ses oublis concernant les attentions de sa femme. En vérité, ils n’étaient pas mari et femme, si seulement c’était le cas. Rebecca n’avait pas prévu de le rendre amnésique. Elle l’avait poussé accidentellement le soir de leur rupture… il se cogna violemment… leur vie à tous les deux se bouscula. La belle monta un plan tordu pour le garder à ses côtés. Désormais, elle regrettait son geste aux vues du peu de considération de Tate à son égard. Elle le voulait, elle le perdait. Devait-elle l’éliminer ? Le lâcher au risque d’en souffrir ? La rousse possédait et jamais elle n’abandonnait l’affaire tant qu’elle ne concluait pas tout cela de manière dont elle le désirait. Le blondinet devenait inintéressant tant sa stratégie ne fonctionnait pas. Il la considérait comme une étrangère, il s’agissait pas de ce à quoi elle s’attendait. Elle souhaitait exister à ses yeux, ce n’était pas le cas. A coup-sûr, elle trouverait un homme qui la verrait enfin comme quelqu’un d’exceptionnel. Il ne s’agirait pas de Tate, elle l’avait remarqué. Même amnésique, elle ne changerait pas cette donnée chez l’homme. Ce projet restait décevant ! Reb en avait conclu qu’elle ne pourrait pas continuer ainsi. Elle se sentait rabaissée, mal jugée. Puis, tous ces rendez-vous, conduire le réceptionniste partout, la rousse s’ennuyait, elle n’appréciait plus ce quotidien. Rien n’allait dans son sens ! Elle le déplorait fortement. Avec dédain, elle répondit au jeune homme :

- Non. Si le médecin le dit… lequel ? Le charlatan de l‘autre fois ? Franchement tu as fait des progrès c’est certain, tu avanceras dans ta vie si tu en as l’occasion… . Les sous-entendus restaient de mise. Mort, solitude, abandon, étaient les termes qui planaient à travers les dires évasifs de l’archiviste. Voilà que Tate en rajoutait une couche avec ses questions. Pourquoi ? Pourquoi je me montre agressive ? Tu veux que je sois agressive ? Là je suis juste légèrement en colère et tu commences à faire monter ma rage d’un cran à chacune de tes paroles. Tu ne vois pas pourquoi ? Le blondinet ne devait pas comprendre grand-chose au discours de son interlocutrice. A la suite, un long silence s’installa. Ce dernier se brisa sous le rire macabre de la belle. Tu plaisantes ? Elle le fixa avec haine. Tu es ignoble et tu vas le payer Tate ! Elle ne révéla pas encore ce qu’elle savait.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Dim 20 Jan 2013, 7:11 pm

◈ Rebecca & Tate
If I Could Do It All Again
I've made mistakes along the way, but ...






T
ate ne comprenait pas un strict mot qui s'échappait des lèvres de celle qu'il ne se rappelait plus d'avoir épousée. Pourquoi cette haine, cette colère latente ? Le ton acide l'éclaboussait, lui giclait dans les yeux et il n'avait rien, rien du tout sous la main pour se défendre, pour faire stopper ce flux qui n'avait de cesse. Comment couper la tête de l'hydre sans que celle-ci ne repousse au centuple ? Interrogation qui ne trouva pas de réponse et fût interceptée bien vite par les nouvelles paroles, les nouveaux mots d'autant plus haineux de Rebecca à son encontre. Tout ce qui sortait de sa bouche n'était que vomissure et immondice. Comment pourrait-il terminer cette journée sans avoir l'envie de courir se défenestrer ? Celle-ci avait si bien débutée pourtant. Rester debout, droit comme un I, croiser les bras contre son torse, comme pour se protéger de cette tempête qui était en train de gronder sous ses yeux, se placer dans l’œil rassurant du cyclone. Tate tentait de sauver ce qui pouvait encore l'être, garder la tête hors de l'eau, sauver la face et faire comme si tout était on ne peut plus normal. Le trentenaire avait l'impression que Rebecca venait de le poignarder et enfonçait la lame glaciale millimètres par millimètres dans sa chair déjà meurtrie. Le souffle légèrement court, il trouva tout de même le courage de répondre quelque chose ressemblant à : « Le charlatan je ne sais pas, mais en tout cas il m'a dit que c'était la première fois que l'on se voyait, donc je ne pense pas que ce soit celui qui me suivait habituellement, si cela peut te rassurer ! » Avait-il déjà mentit de la sorte auparavant ? Il ne pouvait pas savoir, mais il trouva cela si facile, que s'en était presque déconcertant. Le payer ? Mais de quoi parlait-elle au juste ? Est-ce qu'elle était en train d'évoquer implicitement ce à quoi elle avait assisté ce matin même ou bien parlait-elle de tout autre chose ? Le conférencier se risqua à poser la question qui lui brûlait les lèvres. « Qu'est-ce que je vais payer ? Je ne comprend rien à ce que tu racontes Rebecca. Est-ce que tu voudrais bien être un peu plus explicite s'il te plais, parce que pour le moment je n'arrive pas à te suivre ! » Devant le ton emporté de la rousse, il tentait de se montrer le plus conciliant et le plus posé possible, chose plutôt dur à faire, car il sentait bien qu'il était en train de perdre lui aussi son sang froid face à la situation qu'il n'arrivait absolument pas à comprendre. Mais quelque chose lui disait qu'il ne tarderait pas à comprendre. Le minuteur de la bombe émettait son clic clac caractéristique, égrenant les minutes inlassablement, jusqu'à l'explosion finale qui le laisserait, il en était persuadé, sur le carreau.
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Lun 21 Jan 2013, 11:20 am

Tate & Rebecca
R
ebecca Lawford, Lindsay Standford en réalité, contemplait Tate dans son incroyable posture. Il restait droit comme un piquet, il demeurait à l’image d’un objet inutile et énervant dans un paysage détruit par la présence de cette colonne solide. Cette remarque restait valable pour le matériau, non pour la personne qui adoptait une attitude passive. Les gestes du blondinet étaient limités, comme calculés. Par contre, il ne perdait pas la parole au plus grand damne de la rouquine. Tate se servait de cette outil pour poser un maximum de questions. Becca ne pouvait plus le supporter. Il devenait le jouet le plus lassant qu’elle ait connu. Rien n’allait dans son sens, tout s’écroulait. Normalement, elle devait le récupérer entièrement pour elle, mais elle n’obtenue rien de tout cela. Au plus les jours avançaient, au plus elle perdait son emprise sur ce pantin à la sensibilité accrue. Tate répondait tel un enfant innocent. Il ne détenait rien de passionnant. Il n’avait que des interrogations en tête, aucune attention pour sa femme, il ne savait profiter de l’instant présent. Ce quotidien qui durait les détruisait plus qu’autre chose. Le jeune homme souffrait de cette perte de souvenirs, de ces oublis incessants. Reb n’appréciait pas le fait d’être délaissée, voire rabaissée, peu considérée. Elle n’avait pas voulu le rendre amnésique, même si ce cas de figure l’aidait bien. Elle le payait mais malheureusement, elle n’était pas du genre à assumer les conséquences. Son scénario pouvait évoluer vers une rupture. Or, la belle possédait une case en moins, il fallait d’abord qu’elle règle ses problèmes. Il l’avait trompé ! Pourquoi ne se vengerait-elle pas ? Elle savait gérer son affaire, un dernier essai. Normalement, avec ses réactions anticipées, Tate ramperait vers elle par peur. Ce mode l’enchantait fortement. Au pire, elle l’abandonnerait. Elle le laisserait à son triste sort, abîmé par des flashs sordides.

- C’est ton nouveau médecin, il faut que je le rencontre ! Ton homme est venu avec toi au rendez-vous ? Tate désirait plus de clarté, il l’aurait. La jeune femme agrippa le jeune homme par sa chemise, et elle mit toute sa force pour le pousser sur le sol. Tu m’as trompé avec un homme ! T’es inconscient ! Tu crois que je suis aveugle, je t’ai vu à l’extérieur, embrasser ce… déchet. C’est sûrement pour cela que tu l’aimes ! Elle le connaissait ce Trystan pour avoir déjà bu un verre avec par le biais d’une amie en commun. Elle n’avait pas accroché, il restait peu bavard. Avec cette découverte, elle ne souhaitait plus approfondir la situation, la déblayer pour mieux connaître Trystan. Il était son ennemi désormais ! Tu es un menteur, elle marcha sur sa main en le fixant de haut puisqu’elle était debout, une lavette, un connard de première qui n’a aucun respect pour autrui Tate ! Tu es égoïste, vraiment tu mérites d’être puni pour ton acte : l’infidélité ça se paie ! Une noirceur perlait son regard, inquiétant.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Mar 22 Jan 2013, 7:17 pm

◈ Rebecca & Tate
If I Could Do It All Again
I've made mistakes along the way, but ...






L
es mots, aussi tranchants qu'une lame aiguisée, tombèrent, sonnèrent le glas de cette fausse tranquillité. La vérité éclata au grand jour, faisant voler en éclats sa couverture de mari parfait en une myriade de perles rouge sang. Son innocence un peu trop surjouée, de ces quelques dernières minutes, lui revint en pleine face. Choc violent et douloureux alors qu'il tentait de garder la face, de conserver le cap qu'il s'était donné depuis qu'ils étaient rentrés de l'hôpital. Ne pas ciller, surtout pas. Faire comme si de rien n'était, comme s'il ne comprenait toujours pas les paroles de Rebecca, ne sachant pas où elle voulait en venir en parlant de son homme. « Mon nouveau médecin ? Mais de qui tu parles au juste ? » Feinter, au moins l'espace de quelques secondes encore, juste pour gagner quelques précieux instants, le temps au moins de trouver les mots adéquats pour s'expliquer. La suite fût pourtant sans appel – lui coupant ainsi l'herbe sous le pied, alors qu'il allait prendre appui sur le sol - plus moyen de se cacher derrière quoique ce soit, et surtout pas derrière un air enfantin. Mentir alors qu'il avait été clairement pris la main dans le sac était à prohiber, cela ne ferait qu'attiser un peu plus la haine de son interlocutrice. Devant le fait accompli, Tate se sentit rougir jusqu'à la racine des cheveux. Du coin de l’œil, il cherchait une échappatoire, sauf qu'il n'y en avait pas, hormis fuir lâchement cette dispute, ces paroles acerbes qui fusaient en tous sens et qu'il aurait préféré ne jamais entendre. La jeune femme ne semblait pas prête de lâcher du terrain, bien au contraire, comme le lui prouva son geste. N'ayant rien vu venir, il se retrouva en un rien de temps cloué au sol, pourtant il pensait posséder une certaine force. Comme quoi il s'était trompé sur toute la ligne. A la merci de Rebecca, il n'en menait pas large. Ses yeux s’agrandirent au fur et à mesure que les secondes s'égrenaient lentement mais sûrement. Un haut le cœur le gagna, alors que la douleur de sa main – sur laquelle elle venait de marcher – lui remonta le long du bras, pour exploser dans sa cage thoracique. Elle n'y allait pas avec le dos de la cuillère et c'est ce qui lui fit prendre soudainement conscience de la dangerosité de la situation. Position de faiblesse dans laquelle il se trouvait. Tate n'était pas en mesure de marchander ou bien même de négocier avec elle, bien au contraire. Tant qu'elle n'aurait pas eût ce qu'elle désirait, elle ne le lâcherait pas. Et ce qu'elle voulait vraiment, commençait réellement à lui coller la frousse. « Tu me fais mal Rebecca. Arrête, on va parler ! », gémit-il alors que la douleur lui brouillait la vue. Il tenta de la pousser, de se relever, mais il n'y parvint pas. « Je peux t'expliquer, si tu me laisses me relever ! » Oui, il pouvait tout lui expliquer depuis le début, cette sensation de vide qu'il éprouvait, ce mal fou à ressentir quelque chose envers elle, parce qu'il était complètement perdu... mais visiblement elle n'avait guère envie d'écouter et encore moins que faire de ses suppliques, car elle continuait sur le même ton menaçant. « Je suis peut-être égoïste, mais je n'y peux rien, ça a été plus fort que moi... je... je suis désolé, je ne voulais pas te faire de la peine ! » Quelque chose lui disait qu'il aurait beau faire, beau la supplier, cela ne passerait pas et elle ne le laisserait pas partir indemne.
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Ven 25 Jan 2013, 12:41 pm

Tate & Rebecca
R
ebecca Lawford n’entendait pas les excuses et les supplications de son martyr. La raison disparut pour laisser place à l'aliénation. La jeune femme semblait possédée. Son véritable visage faisait son apparition. La situation restait troublante. Becky agressait littéralement le blondinet. Impuissant, comme toujours, il ne pouvait affirmer sa supériorité, il n’en détenait pas, son interlocutrice le menait à la baguette. La position des deux : lui sur le sol, elle lui marchant dessus, résumait bien l’état de leur statut respectif. Le conférencier ne s’exprimait pas sur son infidélité. Il la presque suppliait de l’épargner. Il n’en revenait qu’à sa propre personne. La rouquine s’énerva de plus belle :

- On va parler oui ! On peut très bien le faire ainsi non ? Tu n’es pas bien installé sur le sol ? Non ? Pourtant tu mérites ta place, tu mériterais même d’être enfermé sous cette terre qui nous entoure. J’enlèverai un à un les carreaux du carrelage de la cuisine, je ferai un trou pour creuser ta tombe et tu n’auras plus qu’à t’endormir paisiblement. Je remettrai le tout convenablement, et personne ne le saura, ça sera notre secret. Tu n’as pas le droit à la vie avec ce que tu me fais ! Tu me tues. Tu m’aimes ? Je ne pense pas, tu me rabaisses sans arrêt au rang d’une étrangère. Ça ne peut plus durer ! En plus, tu me trompes ! Tu es un monstre ! Tu ne pourras plus jamais te cacher derrière ta maladie !

La folie se noyait dans son regard. Son expression de visage renvoyait à une certaine hystérie. Elle penchait un peu la tête sur le côté droit pour mieux fixer Tate. Une drôle d'atmosphère s'installa dans l'habitation des Lawford. Le fond mortifère dans les paroles de la rousse donnait le ton. La lueur inquiétante dans le regard de la belle ne cessait de s'accroître. Cela promettait une mauvaise conclusion pour cette journée. Tate avait vécu un bon moment, il s'était également rappelé des évènements d'aujourd'hui: à croire que ce type d'exploit ne lui arriverait plus.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Sam 26 Jan 2013, 12:50 pm

◈ Rebecca & Tate
If I Could Do It All Again
I've made mistakes along the way, but ...






L
a noirceur du regard de Rebecca le scotcha un peu plus sur place. Tout comme la noirceur de son âme qui apparaissait petit à petit, laissant lentement place à un visage beaucoup moins attrayant que ce qu'elle avait bien voulu lui montrer tout au long de la journée écoulée. Gratter ci et là pour enlever toute cette poussière dorée, et commencer à faire apparaître la partie la plus noire. Révéler au grand jour la véritable nature de celle lui tenant toujours tête. Comment avait-il pu passer à côté de quelque chose d'aussi gros ? N'y avait-il pas d'autres façons de régler un conflit en ce bas monde ? Visiblement non. Maître du jeu, Rebecca distribuait les cartes à sa façon, selon ses propres règles. Tate n'avait plus qu'à s'y plier envers et contre tout. Tout, de son attitude menaçante, jusqu'à ses paroles lui collait la chair de poule. Il aurait voulu hurler, ou bien se débattre, faire quelque chose au moins, mais il était en proie à ce genre de panique sourde, celle qui vous anéantit complètement, annihile vos sens. Peur primaire, peur de cette inconnue. Une question qui flottait dans son esprit. Disait-elle vrai ? Était-elle capable du pire ? Il n'en était pas sûr, il en était plus que certain. Il gesticula un peu, réussissant par une quelconque opération et une contorsion à s'asseoir. « Non pas vraiment... Ce n'est pas vraiment le meilleur endroit pour parler vois-tu ! Je ne me cache pas Rebecca, je ne cherche pas non plus à démentir tout ce que tu viens de dire. Je n'ai pas cherché à te rabaisser, encore moins à te faire du mal, à aucun moment ! C'est juste que c'est vraiment très brouillon dans ma tête, je ne sais pas du tout qui je suis, encore moins où je vais, je me sens complètement perdu et c'est ce que j'ai ressenti ce matin. Je n'aurais pas dû, mais j'ai tellement l'impression d'être un étranger dans mon propre corps, que je ne sais pas comment me comporter. Je ne sais pas... je ne vais nul part, cette vie ne mène à rien ! » Plus encore que la peur qui déboulait toujours à toute bar-zingue dans ses veines, ce sentiment écrasant de désarroi. Sentiment de n'être rien, d'être insignifiant, absence d'existence, absence de vie. Vie qui lui filait entre les doigts pour s'enrouler autour de ceux de Rebecca, inéluctablement. Un pion qu'elle déplaçait au hasard du plateau de jeu, comme bon lui voulait. Voilà tout ce qu'il était, alors qu'il plongeait son regard dans celui de la furie.
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Invité




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford Sam 26 Jan 2013, 3:32 pm

Tate & Rebecca
T
[color=black]ate Lawford était prisonnier de l'emprise de sa femme. Cette dernière l'utilisait comme un vulgaire objet. Depuis qu'elle lui avait enlevé la mémoire, Rebecca faisait ce qu'elle désirait de cette enveloppe corporelle sans fond. Elle lui enlevait toute vitalité, elle le tenait à vie: un pantin qui lui appartenait pour toujours. Malheureusement personne venait au secours de ce jeune réceptionniste, et la rousse savait tromper les apparences. Cette dernière passait pour la gentille et serviable voisine, la fille sans histoires, une personne respectable voire appréciable aux yeux de tous. La femme venait d'apprendre la tromperie de son mari. La rage et la folie l'habitaient. Assurément, la fin de tout sonnait. La belle restait bloquée par un sentiment apprivoisé des années plus tôt: l'aliénation. Elle avait tué sa soeur étant gamine. Rien ne lui faisait peur, des envies de meurtres lui vinrent en tête. Le discours de Tate ne l'aidait pas à prendre les bonnes décisions. Elle avançait tout droit vers l'issue fatale, elle emporterait certainement le blondinet dans sa chute. Jamais Tate n'avait prononcé les trois termes que Becca attendait "je t'aime". Quand elle lui demandait, il esquivait. Peut-être, leur fallait-il un nouveau départ? Assurément, une drôle de lueur appuyait le regard de la belle. Après le discours peu convaincant de Lawford, Becky se pencha pour prendre la statuette en bronze posée sur la cheminée et elle se décida à assommer son prince quand le regard de ce dernier quitta le sien pour se perdre dans les méandres des ses tristes constatations et pensées. Elle tourna autour de se corps inanimé quelques secondes avant de s'accroupir près de lui pour lui parler. Pour affirmation, elle savait mieux gérer un corps agonisants, presque sans vie, qu'un être vivant, cette vue lui plaisait bien.

- Tu viens de dire que la vie ne mène à rien. Tu as raison mon amour. C’est pour cela que nous allons la quitter à deux pour en reconstruire une autre ensemble dans l’au-delà. Tes souvenir ne seront plus, ni les miens, on recommencera tout à zéro. On peut y arriver, la vie ne nous a pas offert notre chance, mais la mort le fera j’en suis certaine. Si ton intention n’était pas de me rabaisser… cela veut dire que tu me respectes quelque part. Et moi aussi je te respecte Tate, je vais te donner l’éternité. Je vais t’accompagner. Tu verras, ce voyage vaudra le coup. Pauvre Tate... . Les desseins de la folle à côté de lui ne l'aiderait pas à aller de l'avant. D'un geste affirmé, elle attrapa le pic pour remuer le bois dans la cheminée afin de l'enfoncer dans le coeur de son interlocuteur n'étant plus. Je t'aime chéri. Puis elle se mit à pleurer une bonne minute pour son geste. Mécaniquement, elle se dirigea vers la commode de la chambre à coucher afin de choper le revolver qu'elle gardait soigneusement. Elle revint près de Tate encore en pleurs pour dire: cette vie ne nous a pas réussi. Qu'il en soit ainsi... . Rebecca avait déjà tout prévu. Elle se tira une balle dans la tête pour finir étendue sur le corps de son mari: quel beau tableau!

FIN.


[/size]
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas



WELCOME TO AZALEA VALLEY
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford

Revenir en haut Aller en bas
 

If I Could Do It All Again :: Rebecca Lawford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rebecca] Un mail et une Visite
» Marionnettiste, je veux des ficelles à mon destin ! | Rebecca
» Biographie de Rebecca Chambers
» (F) Rebecca Mader - Sorcière
» Défi pour un sourire ... {Ferdinand & Rebecca }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Laundry :: Visite d'Azalea Valley :: Apple Blossom Street :: 1953 √-