AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité sur Dirty Laundry
Votez pour nous ici, et maintenant
à tous les deux heures merciiii (=
Bravo à nos trois nouveaux modérateurs
Elliott Peterson, Charlie Walker & Alyson Nolans
Inscrivez-vous au topic de groupe dès maintenant.
Et venez accueillir le nouveau voisin, très mystérieux....

Partagez | 
 

 Je ramène la fugueuse - ELSIE & AINHONA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

broken

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Ainhona J. Amestoy

J'ai : 27 ans. Secrets : 67
Temps de jeu : Mixte
Anniversaire : 14/01/1990
Déménagement : 11/12/2012
Âge : 28 ans
État civil : Célibataire Endurci
Emploi : Voleuse professionelle
Adresse : Sans logement fixe
Avatar : Anna Silk






MessageSujet: Je ramène la fugueuse - ELSIE & AINHONA Mar 18 Déc 2012, 10:02 pm

Ja ramène la fugueuse
Elsie J. Anderson & Ainhona J. Amestoy

Dormir dans sa voiture n’était franchement pas sa meilleure idée, mais elle se voyait mal passé son temps au motel du quoi avec le réceptionniste qui faisait aussi peur que Freddy Crogger. Elle était resté là une seule nuit et avait eu l’impression qu’il tentait d’entré… sans doute pour cette raison qu’elle avait coincée la porte avec une chaise et décidé de ne pas revenir le lendemain quittant très tôt le dis motel. Elle n’avait donc pas vraiment très bien dormi et sa voiture ne lui offrait pas un confort digne d’un quatre étoiles. Pourtant, elle s’y plaisait. Ain avait vécu dans sa voiture tellement de fois au par avant quand elle n’avait nulle part ou aller comme maintenant. Elle devait juste s’assurer que les flics ne débarquent pas… La dernière chose qu’elle avait de besoin s’était bien de se faire arrêter parce qu’elle dormait dans sa voiture dans un endroit ou elle n’aurait tout simplement pas du. Avec le temps, elle savait reconnaître un bon et un mauvais endroit pour faire du camping car comme elle aimait l’appeler. La nuit était tombée depuis environ une heure ou deux quand elle entendit les bruits d’instinct d’une dispute entre jeunes malgré la musique douce qu’elle avait mis en marche avec son téléphone. Ain se lève alors du siège arrière sur lequel elle s’était étendue repoussant les couvertures afin de pouvoir sortir sans se prendre les pieds dans l’une d’elle. Dès qu’elle ouvre la porte de sa voiture, elle peut voir le petit groupe de quatre ou cinq adolescents sursautés ne s’attendant certainement pas à la voir dans ce parking à cette heure. La jeune femme s’appui alors sur sa voiture en croisant les bras alors qu’elle regarde le petit groupe qui semble maintenant mal à l’aise. Ils semblaient tous avoir l’âge d’être confortablement installer dans leur lit et non pas à se balader dans la rue. Les jeunes avaient toujours tendance à penser que rien ne pouvait leur arriver surtout quand ils étaient plusieurs. Se frottant le cou en le faisant craquer, Ain s’adressa alors à eux.

« Vous devriez être chez vous à cette heure pas en train de flâner dans un parking mal éclairer avec la risque de tomber sur des dealers de drogue ou encore pire. »

Pendant un premier temps, aucun d’entre eux ne sembla vouloir lui répondre ce contentant de se regarder entre eux ou de la regarder avec un drôle d’air. Puis, un des membres du groupe se détacha pour avancer vers elle. En l’a voyant, Ain soupira. Sophie. Cette gamine était une bonne gamine, mais ces escapades à cette heure n’étaient franchement pas quelques choses qui allaient aider dans sa relation avec Elsie. La jeune fille semblait mal à l’aise devant elle.

« Sophie qu’est-ce que tu fais ici? »

« Je rentrais à la maison. »

« Tu ne vies pas de l’autre côté? »


Elle lui lance un regard presque sévère alors que la jeune fille baisse tout simplement la tête un peu honteuse. Ain sait très bien qu’elle était très mal placée pour faire la morale à qui que se soit, mais quelque part, elle ne voulait pas voir Sophie finir comme elle. Merde, elle ne voulait voir personne finir comme elle en faite. Ain était seul, sans famille, amis, amour ou toute attache… C’était presque triste quelque part quand on y pense bien. C’est sans doute ce qui la poussait à faire comprendre à la jeune fille la chance qu’elle avait d’avoir quelqu’un qui s’inquiétait de ne pas la voir rentrée à l’heure. Sophie se tordit les mains un instant avant de lever les yeux vers elle. Ain lui fit signe de monter dans sa voiture alors qu’elle regardait les autres jeunes du coin de l’œil. L’adolescente hocha simplement la tête saluant ces amis en silence avant d’aller vers la portière du côté passagère.

Elles firent le trajet en silence. Sophie regardait soit par la fenêtre de la voiture soit ces mains n’osant pas la regarder. Ain avait le regard fixé sur la route, mais pouvait voir la jeune fille du coin de l’œil. Elle vit très bien son regard perplexe quand elle vit les couvertures sur la banquette arrière, mais elle ne dit rien sans doute ne voulant pas la mettre mal à l’aise ou un truc dans le genre. Bientôt, elle garait sa voiture devant la maison de la jeune fille. Les mains dans les poches de sa veste, elles marchèrent vers la porte quand l’adolescente se tourna vers elle.

« Ne lui dit pas dans quel coin tu m’as trouvé! Elle va être furieuse! »

« Elle a raison de l’être Sophie. À cette heure, tu ne devrais pas trainer surtout pas dans ce genre d’endroit. C’est dangereux pour toi et je ne serais pas toujours là pour te sauver la mise. Tu comprends? »


Elle hocha la tête faible en baissant les yeux vers le sol. Ain soupira. Elle n’était pas quelqu’un de vraiment doué avec les gens. En faite, elle était horrible quand il s’agissait de contact humain. Cependant, il semblait y avoir une espèce de lien avec la jeune fille. Elle comprenait ce que s’était de ne plus avoir de parent plus que tout le monde. Mais Sophie avec Elsie et la femme prenait grand soin d’elle, Ain en était certaine. Dès la première fois qu’elle avait ramène l’adolescente, elle avait pu voir le souci dans le regard de sa tutrice et son soulagement de la voir revenir à la maison. L’adolescence était toujours un passage difficile pour tout le monde. C’était seulement la manière de vivre cette évolution qui était différent, rien de plus. Alors qu’elles montaient les dernières marches vers la porte, celle-ci s’ouvrit laissant place à une femme brune la jeune trentaine. Ain s’arrêta alors.

« Bonsoir Elsie. Désolé qu’elle rentre si tard. On s’est croisé et on a été mangé. J’ai oublié l’heure. Ça n’arrivera plus promis. »

Elle jeta un regard de coin faisant clairement comprendre que s’était la seule et unique fois qu’elle prendrait le blâme pour la retard et qu’elle était mieux de ne plus le faire à l’avenir. Ain adressa un sourire désolé à l’autre femme.

Code by AMIANTE


ainhona j. amestoy ✖️
» Funny how the heart can be deceiving. More than just a couple times. Why do we fall in love so easy. Even when it's not right. •• unbreakable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

bachelor

avatar

WELCOME TO AZALEA VALLEY
Elsie J. Anderson

J'ai : 24 ans. Secrets : 633
Temps de jeu : Première
Anniversaire : 03/11/1993
Déménagement : 01/11/2012
Âge : 31 ans
État civil : Célibataire
Emploi : Écrivaine célèbre de livres pour enfant
Adresse : 2109 Orchid Street
Avatar : Stana Katic

(c) Tumblr




MessageSujet: Re: Je ramène la fugueuse - ELSIE & AINHONA Mer 19 Déc 2012, 3:15 pm

Étrangement, Sophie ne faisait pas beaucoup de bruit dans sa chambre. Il était à peine dépasser 21h, généralement elle écoutait de la musique ou quelque chose qui me prouvait qu'elle était encore en vie. Elle sortit de sa chambre et allait à la salle de bain, des trucs du genre. Mais ce soir, c'était le silence complet. Trop silencieux que cela éveilla ma suspicion. J'étais en rez-de-chaussée à réparer le trou que j'avais fait dans un de mes t-shirts quand je décidai d'aller voir ce que ma fille faisait. Je montai les escaliers en me disant qu'elle était peut-être en train de dormir. Avec le lycée et ses devoirs, elle avait peut-être décidé de relaxer ce soir. Je cognai quelques coups contre la porte fermai et n'eus aucune réponse. Lorsque finalement je l'ouvris, je vis bien qu'il n'y avait personne. Où était donc Sophie ? Comment avait-elle fait pour sortir sans que je m'en rendre compte ? Elle n'était certainement pas passée par la fenêtre ! C'était beaucoup trop haut. Elle était probablement passée par le garage alors que j'étais à la salle de bain, quelque chose du genre. J'attrapai le téléphone dans ma chambre, affolée et composai le numéro de son portable. Lorsque j'entendis la sonnerie venir de sa chambre, mon taux d'adrénaline monta. J'avais déménagé à Fairview justement pour éviter ce genre de comportement et voilà que l'histoire recommençait. Pourquoi ma fille ne me faisait-elle pas assez confiance pour me dire quand elle sortait ? Je ne voulais pas l'emprisonner, je voulais simplement qu'elle ose me dire ce qu'elle voulait faire. Si c'était contre les règles, elle savait très bien que j'allais dire non, mais pourquoi le faisait-elle pareil ? Elle aimait défier l'autorité... Comme n'importe quelle fille de son âge. Je ne savais plus quoi faire. Je savais qu'elle allait rentrer tôt ou tard, elle le faisait toujours, mais quand ? Je n'allais pas pouvoir dormir jusqu'à qu'elle soit dans son lit, mais je n'avais plus la concentration pour me remettre à la machine à coudre. Ni faire quoi que ce soit d'autre. Mais j'avais besoin de faire quelque chose, autrement j'allais devenir folle. Et s'il lui était arrivé quelque chose ? J'avais entendu des rumeurs quant à un meurtre ici même, à Fairview, quelques mois plus tôt. Et si le meurtrier était de retour ? Et qu'il s'en prenait à Sophie ? J'avais réellement besoin de me changer les idées. J'allais m'installer dans la cuisine quand j'entendis une voiture se garer devant la maison et je couru jusqu'à la porte. À travers la vitre, j'aperçu Sophie qui remontait l'allée, suivit d'Ainhona, une jeune femme que ma fille affectionnait particulièrement. J'ouvris la porte et ce fut la brunette qui s'adressa à moi, tandis que Sophie regardait ses chaussures.« Bonsoir Elsie. Désolé qu’elle rentre si tard. On s’est croisé et on a été mangé. J’ai oublié l’heure. Ça n’arrivera plus promis. » Je n'étais pas dupe, je savais qu'elle couvrait Sophie. Ce n'était pas la première fois que Sophie disparaissait. « Sophie, tu montes te coucher. » J'entendis son soupir alors qu'elle passa près de moi pour entrer dans la maison. Elle monta l'escalier en faisait tout un vacarme puis ferma la porte de sa chambre sans délicatesse. Elle n'aimait pas particulièrement qu'on contrecarre ses plans. Même si je luis avais dit qu'elle devait aller se coucher, j'entendis alors la musique cracher de ses haut-parleurs. Tant mieux, je pourrais discuter avec Ainhona. « Merci de l'avoir ramenée. » C'était sincère, puisque je savais très bien que je ne devais pas blâmer la femme d'être arrivée en retard. Elle n'avait rien à faire là-dedans. « Où l'avez-vous trouvé ? » Je n'avais pas pour l'instant envie de faire une crise à Sophie, je savais que de toute façon, cela entrerait par une oreille et ressortirait par l'autre. Il fallait que je trouve un autre moyen de la résonner et malheureusement, ce n'était pas à moi de le faire. Avec mon rôle de mère, j'avais l'étiquette: ne pas écouter. Peut-être Ainhona pourrait lui faire comprendre ?



∞ elsie.
believing in even the possibility of a happy
ending is a very powerful thing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je ramène la fugueuse - ELSIE & AINHONA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elsie Raynes | Terminée.
» [installation illégale] Elsie.(04/08/1459) Coupable
» REFLEXION DE ELSIE HAAS SUR LE FILM DE raoul peck
» Hey Manu, ramène ta fraise
» Xaviiiiier !!! Ramene ton Q !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Laundry :: Visite d'Azalea Valley :: Orchid Street :: 2109 √-